L’observatoire : En Hausse Magistrat-colonel Adama Tounkara

20
Directeur de l’Office central des stupéfiants, le magistrat-colonel Adama Tounkara vient de procéder, il y a une dizaine de jours, à la destruction d’une importante quantité de drogues saisies dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue. Lesdits produits, faut-il le rappeler, étaient composés de 7 tonnes de cannabis, 10 kg d’héroïne, 5 kg de cocaïne, plus de 500 kg de psychotropes et des centaines de kilos de produits pharmaceutiques contrefaits, le tout pour une valeur marchande de plus d’un milliard de Fcfa. La destruction de ce stock s’est déroulée en toute transparence, en présence de plusieurs services de l’Etat dont en première ligne ceux chargés de la lutte contre le trafic de drogue et le crime organisé. Les journalistes ont été aussi les grands témoins de cet acte qui mérite d’être salué car il rassure sur la destination réelle des drogue saisies et contribue à redorer l’image de notre pays que des esprits mal intentionnés tentent de salir en la matière. Cheick Oumar Soumano Le président de l’Organisation des jeunes patrons du Mali (Ojep) Cheick Oumar Soumano, vient de réussir un grand coup avec la deuxième édition du Forum économique des jeunes entrepreneurs du Mali, tenu le samedi 24 mars à l’hôtel de l’Amitié, avec la participation d’experts et chefs d’entreprises venus de l’Etranger, notamment de la France, du Canada et du Sénégal. De la première à la deuxième édition, il a élevé la barre et la présence comme marraine de l’événement de Mme Coulibaly Maïmouna Sidibé, qui a reçu le Prix africain de l’Alimentation en 2017, a rehaussé ce forum où il a été développé des thèmes sur “l’entrepreneuriat féminin au Mali, reste du monde “, ” l’accès aux ressources financières”, “l’état des lieux de l’entrepreneuriat féminin “, ” l’accès aux marchés ” entres autres sujets d’actualité. EN BAISSE Sambou Wagué Parachuté en terrain miné par son propre ministre dont la gestion politicienne de l’Edm-sa a fini de faire pschitt…le nouveau directeur général de l’Edm-sa, Sambou Wagué nommé au pied levé en remplacement de Dramane Coulibaly, se trouve déjà balloté par les flots de contestations syndicales qui ne lui permettent de poser aucun acte de gestion allant dans le sens des améliorations attendues Sambou Wagué directeur général du Budget Sambou Wagué directeur EDM SA . En effet, le personnel d’Edm-sa, qui en a marre des changements de Dg (quatre en deux ans) décident même d’un débrayage de 48 heures à partir de la semaine prochaine. En tout cas la période de grâce, disons de la période de miel se transforme en douche de fiel. Pr Samba Sow Professeur Samba Sow, ministre de la santé et de l’hygiène publique Pr Samba Sow Pour guérir un mal, on l’attaque à la racine. En d’autres termes, pour soigner une maladie on ne se limite pas aux effets, mais on déracine la cause. Ce n’est pas cette leçon élémentaire qu’il faut apprendre au Professeur Samba Sow qui s’acharne sur les directeurs des hôpitaux et autres structures placées sous son contrôle. Ces cadres ne peuvent que gérer en mesure des possibilités offertes, notamment limiter les dégâts dans les hôpitaux devenus des mouroirs, faute d’une bonne politique de santé publique de ma part de régimes successifs au Mali. Un responsable doit s’assumer au lieu de se défausser sur ses subordonnés car le premier responsable de la politique de santé dans un pays ne peut être le directeur d’un hôpital alors que le ministre est bien là, grassement payé pour servir de relai opérationnel du président de la République. C’est pourquoi la thérapie qu’il prône ressemble à du massage appliqué à un grand malade dont l’infection est au bord de la gangrène. A SUIVRE Mme Oumou Diawara Oumou Diawara Mme Oumou Diawara est présidente de l’Association des femmes unies pour le Mali (Afum), une organisation multiraciale, mixte, composée d’hommes et de femmes, tous engagés dans le combat pour l’autonomisation de la femme malienne, à travers son implication dans les prises de décision. Mais actualité oblige ! Elle a en ligne de mire l’élection présidentielle de juillet prochain. “L’Afum ne compte pas rester en marge de cette élection, mais nous n’allons plus soutenir un candidat les yeux fermés. En effet, nous avons élaboré un projet de société qui sera soumis aux différents candidats à l’élection présidentielle. Celui ou celle qui s’inscrit dans ledit projet aura le soutien total de l’ensemble des militants de l’association qui est implantée sur toute l’étendue du territoire national, ainsi dans plusieurs pays à travers le monde”, a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse au siège de l’Afum, le samedi 31 mars dernier. Mme Sy Aminata Makou Coordonnatrice du Forum international des sports dont elle est l’initiatrice, elle vient de tenir la troisième édition du 29 au 31 mars dernier au Palais des sports Salamata Maïga à l’Aci 2000, avec beaucoup d’innovations, même si elle promet d’aller encore plus loin lors de la prochaine édition. Tout en saluant cette initiative qui est un véritable levier de promotion des sports, nous l’encourageons pour sa persévérance car trois éditions en trois ans, ce n’était pas gagné d’avance. Elle nous fait déjà rêver en promettant de toujours mieux faire. Ce qui nous projette déjà dans la toute prochaine édition, pour laquelle nous appelons les sponsors et bonnes volontés à soutenir cette initiative de l’ancienne double championne d’Afrique en Takwondo qui entend rendre au sport ce qu’il lui a donné et même en rajouter pour le bénéfice des générations futures. Raison pour laquelle elle est à suivre ! Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here