Basket-ball, championnat national : Le Stade malien assure, le Djoliba se reprend

4
Le Stade malien Dames et Hommes continue de faire cavalier seul. Le samedi 7 avril, lors de la 7è journée du championnat national les deux formations stadistes ont signé, chacune, une nouvelle victoire, en s’imposant, respectivement face au Centre de référence de Bamako (68-64) et à la Commune IV (96-50). Les Stadistes confortent, ainsi leur position en tête du classement et ont pratiquement assuré leur qualification pour la deuxième phase du championnat. En tout cas, on voit mal les Blancs et les Blanches échouer à valider leur ticket pour le Top 12, surtout si les deux formations gardent le même rythme. En fait, comme l’a si bien dit un observateur avisé du basket-ball national, la bonne question que l’on peut se poser n’est pas de savoir si les Stadistes participeront au Top 12, mais plutôt avec quelles autres formations. Sur le tableau féminin, on peut s’autoriser à dire qu’il n’y aura pas beaucoup de suspense, du moins pour les quatre premières places qui semblent promises au quatuor du championnat : le Stade malien, le Djoliba, l’AS Police et l’USFAS. Justement, le choc au sommet de cette 7è journée du championnat a mis aux prises deux équipes qui font partie de ce quatuor, à savoir le Djoliba et l’AS Police. Avant la rencontre, les Policières occupaient la deuxième place du classement, avec 11 points, à seulement une petite unité de leurs adversaires du jour, les Djolibistes (3è, 10 unités). D’un côté, l’AS Police était condamnée à gagner pour garder la deuxième place du championnat et de l’autre, le Djoliba se devait, également, de l’emporter pour déloger son adversaire et se hisser sur la deuxième marche du podium. Le duel entre les deux protagonistes a tenu toutes ses promesses. Dès l’entame de la partie, Policières et Djolibistes se jettent à corps perdu dans la bataille. Elles resteront au coude à coude pendant de longues minutes, avant que l’internationale Djénéba N’Diaye ne donne l’avantage aux Rouges, avec un panier à trois points (16-13 pour le Djoliba). Au deuxième quart temps, on assiste au même scénario : les Policières marquent 13 points, contre 12 pour les Rouges et reviennent à seulement une unité de leurs adversaires (28-26 pour le Djoliba). Mais l’internationale Djénéba N’Diaye et ses coéquipières ne tremblent pas et restent en tête à l’issue du troisième quart temps sifflé sur le score de 44-43. Tout pouvait alors arriver dans l’ultime quart temps, celui de la vérité. Certes, les Djolibistes étaient en tête et semblaient imperturbables, mais en face, les Policières ne lâchaient rien et avaient les ressources suffisantes pour renverser la vapeur. La délivrance viendra pour le Djoliba du côté des individualités. Dès l’entame du dernier quart temps, les deux fers de lance des Rouges, la meneuse Founè Sissoko et l’ailière Djénéba N’Diaye prennent les choses en main. Elles multiplient les paniers et font basculer le match en quelques minutes. Les Policières sont complètement débordées et assistent impuissantes à la démonstration des Djolibistes. Score final : 72-62 pour le Djoliba qui se hisse, ainsi, à la deuxième place du classement, avec 12 points, contre 11 pour sa victime du jour. Les deux équipes comptent, respectivement deux et trois points de retard sur le leader du championnat, le Stade malien qui affiche 14 unités au compteur. A Koulikoro, le Centre Bintou Dembélé (CBD) Dames qui occupait l’avant dernière place du classement avec 7 points, a crée la surprise, en dominant à domicile Attar club 42-22. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here