La CMA fête le 6ème anniversaire de l’indépendance de l’Azawad

1
Deux semaines après avoir reçu à Kidal le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga, la Coordination des Mouvements de l’Aazawd (CMA) a célébré, le vendredi 6 avril, le 6ème anniversaire de la « Déclaration d’indépendance de la République de l’Azawad ». En effet, c’est le 6 avril 2012 que le MNLA a prononcé cette Déclaration, suite à la défaite de l’armée malienne et à l’occupation de deux tiers du territoire malien par des hordes séparato-islamistes. En plus de Kidal, ce 6ème anniversaire a été célébré dans plusieurs autres localités du nord du Mali: Ber, Foita, certains villages de la région de Tombouctou, etc. La particularité de la fête de cette année est qu’elle a aussi eu lieu à l’extérieur du Mali. Les images diffusées sur les réseaux sociaux par les organisateurs montrent des festivités à M’Bera (en Mauritanie), au Burkina Faso et même en Arabie Saoudite. Préparatifs Les préparatifs de la fête ont commencé depuis le 2 avril 2018. Pour rendre Kidal coquette, il a été lancé des travaux de réhabilitation de la « Place de l’indépendance » (photo). Ces travaux ont consisté à refaire le « Monument de l’indépendance de l’Azawad ». On a inscrit sur le monument la mention « 6 avril ». Les femmes ont, durant trois jours, dressé des tentes pour accueillir les invités (photo). Dans les autres localités, les jeunes de l’Azawad ont repeint les murs aux couleurs de l’Etat de l’Azawad (photo). Toujours au chapitre des innovations, cette année, les rebelles ont organisé, jeudi 5 avril sur la Place de l’indépendance à Kidal, une conférence-débats appelée « conférence citoyenne ». Au cours de cette conférence, il a été question des avancées dans la lutte pour l’indépendance de l’Azawad et des propositions ont été faites dans le sens de l’amélioration du plaidoyer au niveau international pour la construction rapide d’un puissant Etat de l’Azawad. Célébration Dans une série de vidéos postées sur Facebook et Twitter, on peut suivre les festivités. Devant une foule massée à la Place de l’indépendance, le drapeau de l’Azawad fut hissé sur un mât. Sur les banderoles exposées, on lit les messages suivants: « Le Peuple de l’Azawad, adhère aux idéaux de lutte pour une autonomie totale de on territoire » , « Poursuivons ensemble le projet politique de l’Azawad » « Il n’y aura pas de paix sans l’entité de l’Azawad », «Le droit à l’autodétermination est une revendication du peuple de l’Azawad »… Le représentant du MNLA dira que la lutte commencée depuis 6 ans est toujours d’actualité: l’indépendance. Il indique que la terre de Kidal appartient aux ancêtres et que le MNLA et ses alliés se battront pour son indépendance. Il précise même que, malgré la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, l’objectif reste le même : l’indépendance de l’Azawad. Tous les autres intervenants, à l’exemple du premier, traiteront le Mali d’«Etat impérialiste» qui occupe les terres de l’Azawad. Question: comment et pourquoi poursuivre des négociations avec ces rebelles qui, au lieu de déposer les armes, célèbrent en grande pompe leur indépendance chaque année ? Abdoulaye Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here