Mamadou Igor Diarra à Markala : Retour triomphal au bercail

3
Mamadou Igor Diarra, accompagné d’une forte délégation, a effectué une visite inoubliable dans sa ville natale, Markala, en passant par Fana, Konobougou et Ségou. L’accueil était du jamais vu aux dires de la population. C’était le samedi 7 avril 2018. Dans le cadre du lancement de leurs activités à Markala, le mouvement WéléWélé a donné son parrainage à Mamadou Igor Diarra. Ce lancement a eu lieu le samedi 7 avril 2018. À ce titre, l’auteur de « C’est possible au Mali » a formé une forte délégation venue de Bamako et de l’étranger pour prendre part à cette journée inoubliable. Sur la place de l’indépendance de Markala, Mohamed Salia Touré, président du Mouvement WéléWélé, a tenu à remercier le parrain ainsi que toute la délégation l’ayant accompagné. Après cela, le but du mouvement a été présenté. WéléWélé est un mouvement de jeunes engagés pour le développement de la nation. À ses dires, c’est dans ce cadre que le mouvement effectue des déplacements partout dans le pays. Plusieurs clubs ont été installés un peu partout dans les différentes communes du Mali. Mohamed Salia a précisé que le but de ce mouvement se résume à trois éléments essentiels: la paix, la citoyenneté et la sérénité. Le développement de la nation est impossible sans l’Union de ces différentes qualités. Ç’a été le lieu d’évoquer la cohésion sociale, les valeurs ancestrales qui soudaient les communautés. Avant de terminer, il a fait remarquer que son mouvement ne s’allie pas encore derrière un parti politique, mais bientôt, il s’y prononcera. De son côté, le parrain du lancement de ces activités à Markala n’a pas daigné à faire remarquer tout son ébahissement face à cette foule nombreuse venue pour accueillir sa délégation depuis Fana jusqu’à Markala Ville. Selon Igor Diarra, cela est de l’ordre du jamais vu dans sa ville d’origine. Il n’a pas oublié de saluer tous les Markalais, tous les Ségoviens, tous les Konobougois d’être sortis massivement l’accueillir. Il clôt son discours par ses remerciements à l’endroit de WéléWélé qui est un mouvement qui se bat pour le Mali et les Maliens. Igor n’a pas oublié les militaires qui succombent sur le champ d’honneur. À ce titre, il a tenu à adresser ses condoléances à tous les disparus, victimes du terrorisme. Il faut rappeler que cette soirée est rendue plus belle grâce aux prestations du Spectacle musical des Honrons. Cette troupe musicale et théâtrale a évoqué plusieurs aspects compromettant le développement de la nation malienne. Les aspects évoqués correspondent aux buts du mouvement WéléWélé, à savoir : la paix, la citoyenneté et la sérénité. Elle a surtout fait mention de l’égoïsme comme obstacle au bon fonctionnement de la gouvernance étatique. Un grand homme se reconnait dans les actes qu’il pose. Mamadou Igor Diarra, lors de cette tournée, a laissé son empreinte indélébile dans le cœur de plein de citoyens maliens à travers son respect, son charisme, etc. le convoi n’a pas dépassé un village sans y faire escale afin d’adresser au chef de village et àl’imam toute leur salutation en signe de respect, mais aussi pour annoncer le retour du nouveau Igor, l’homme de banque qui vient sûrement avec une couleur politique auprès des siens. De Fana jusqu’à Markala, sa forte délégation a pris le soin de faire des escales pour saluer les notabilités. Alors, il le dit dans son livre et ce samedi il l’a confirmé par son geste, on lui a appris le respect des vieilles personnes et des notables. Partout où il est passé, il a fait passer le même message, celui d’annoncer son retour à ses pères. Il a tenu à montrer que sa visite n’était pas d’ordre politique, mais une fois que ce cas se présentait, il reviendra vers eux pour en discuter de vive voix. A noter que dans la délégation de Mamadou Igor, il y avait deux enfants de l’ancien président Dioncounda Traoré, Antou et Babacar ; il y avait aussi un fils de TièkoroBagayogo. Fousseni Togola Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here