Perspectives de la présidentielle de juillet prochain : Modibo Sidibé à la rencontre des industriels

31
Le président des Fare An Ka Wili, Modibo Sidibé à la tête d’une forte délégation a rencontré la semaine dernière les responsables du bureau de l’organisation patronale des industriels pour dit-il, recenser les préoccupations de ceux-ci afin de peaufiner son programme « Mali horizon 2030 ». Dans le cadre de la série de rencontres qu’il a entamée pour discuter directement avec les différents compartiments de la société malienne pour améliorer son programme Mali Horizon 2030, le président des Fare An Ka Wili Modibo Sidibé a pris langue la semaine dernière avec les industriels maliens. Entre bureau de l’organisation patronale des industriels et Modibo Sidibé, les discussions ont essentiellement porté sur la présentation de la vision stratégique de l’OPI contenu dans leur livre blanc et la problématique liée à l’environnement économique. Prenant la parole, le président de l’organisation patronale des industriels, Cyril Achcar dira que le développement sera un vain mot au Mali si les décideurs ne donnent pas à l’activité économique un contenu noble. Et l’industriel Achcar de plaider pour que le ministère du Développement industriel soit département régalien. « Nous souhaitions dans la composition des gouvernements que le ministère du Développement industriel soit parmi les cinq premiers » a-t-il émis. Et le président Achcar d’appeler l’Etat à acheter malien afin que l’industrie malienne atteigne la norme CEDEAO. Egrenant les difficultés liées à l’activité industrielle au Mali, Cyril Achcar pointera du doigt la mauvaise distribution de la justice « un crédit sur trois n’est pas remboursé au Mali » a-t-il déploré. Répondant au patron de l’OPI, le président des Fare rassurera que le programme Mali horizon 2030 entend créer une véritable complicité entre l’Etat et le secteur privé afin qu’ils partagent une vision commune sur la politique industrielle. « Il faut que l’administration arrête d’être une empêcheuse de faire l’industrie » clamera Modibo Sidibé. Avant de promettre aux industriels une gouvernance améliorée et l’investissement dans l’innovation et dans le capital humain. Avant de prendre congé des responsables de l’organisation des industriels, le président des Far e a promis de les revenir pour une séance de travail autour de l’amélioration de son projet de société Mali horizon 2030. Oumar B. Sidibé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here