SIM 2018 : La participation des jeunes patrons d’entreprises souhaitée

9
Ils ont des projets et des idées de projets. Ils veulent s’exprimer pour apporter leur contribution à cet élan d’industrialisation. A quelques jours à l’ouverture du Salon international de l’industrie, et en vue d’une bonne organisation à travers l’implication de tous, le ministre du Développement industriel Mohamed Aly Ag Ibrahim, a engagé une série de rencontres. C’est dans ce cadre que le ministre a rencontré le mercredi dernier, dans son cabinet, les responsables de l’Organisation des jeunes patrons d’entreprises au Mali et le Conseil malien des incubateurs. Selon Mohamed Ali Ag Ibrahim, l’objectif de cette rencontre avec les jeunes patrons d’entreprises et le Conseil malien des incubateurs est de les associer à l’organisation de cette première édition du SIM. Ces jeunes font un excellent travail d’innovation a t-il dit. C’est une organisation patronale des jeunes qui ont des projets, qui ont des idées de projets, ils veulent s’exprimer pour apporter leur contribution à cet élan d’industrialisation, a estimé le ministre, avant d’ajouter que « nous pensons que c’est une bonne chose, et nous avons vu aujourd’hui, l’intérêt qu’ils ont affiché à l’organisation du salon ». Le ministre a promis d’offrir un stand aux jeunes patrons et au Conseil malien des incubateurs pour qu’ils puissent préparer et s’exprimer afin de faire des présentations de leur savoir-faire. Par ailleurs, le ministre a estimé que cette occasion sera un cadre idéal ses jeunes de s’exprimer. C’est en cela que nous travaillons pour mieux impulser l’élan de l’accélération de notre développement industriel. Le président de l’Organisation des jeunes patrons, Cheick Oumar Soumano, s’est dit très honoré de cette rencontre d’échanges avec le ministre du Développement industriel sur le Salon de l’industrie. Il a ensuite engagé son organisation à ne ménager aucun effort pour la réussite de cette première édition. Il a saisi l’occasion pour remercier le ministre pour son initiative d’organiser un Salon de l’industrie au Mali, une première du genre. « Il faut que le Mali soit un donneur de leçons dans la sous-région. Quand on parle du développement industriel on peut dire voilà cette initiative a été faite au Mali, ça été réussite pour que les autres puissent s’en inspirer », a-t-il conclu. AMT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here