Présidentielle du 29 juillet 2018: 18 partis politiques sollicitent la candidature de Soumaïla Cissé

336
La classe politique prépare activement l’élection présidentielle prévue pour le 29 juillet 2018. Pour preuve, hier, lundi 9 avril 2018, l'ARD (l'Alliance des Démocrates Rénovateurs), composée de 18 partis politiques, 285 conseillés municipaux dont 5 maires a placé son dévolu sur le président de l’Union pour la République et la démocratie (URD), l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition. Ces 18 partis politiques, anciens membres de la convention des partis politiques de la majorité présidentielle (CMP) sollicitent tous la candidature de Soumaïla Cissé au présidentielle de 2018. Selon le premier vice-président de l’ADR, Dr Almoubarek Ag Oumar, président du parti AMAT (Alliance malienne pour le travail), le choix de Soumaïla Cissé s’explique par son patriotisme, sa clairvoyance, son nationalisme, son pouvoir de rassemblement et son engagement total pour rehausser l’image du Mali. Hier, dans l’après midi, les responsables de l’ADR (Alliance des Démocrates Rénovateurs) étaient face à la presse au Grand hôtel de Bamako pour demander la candidature de l’honorable Soumaïla Cissé à l’élection présidentielle de juillet 2018. Ladite conférence de presse était principalement animée par le vice-président de l’ADR, Dr Almoubarek Ag Oumar, président du parti AMAT (Alliance malienne pour le travail), en présence du président de l’ADR, Tamba Dagnoko, également président MDD (Mouvement pour la démocratie et de développement), Ibrahim Kouma, 1er vice-président du PJD, Mme Hawa Kanté, vice-présidente PDJ, Dr Amadou Tamboura du parti PC et d’autres personnalités. «Je voudrais commencer en faisant savoir que je suis honoré d'être aujourd'hui le porte parole d'une alliance dont l'objectif première, la vision fondamentale, est de sauver une nation, notre nation Mali. Je ne peux pas mesurer la confiance portée à ma modeste personne pour porter la voie de l'ADR (l'Alliance des Démocrates Rénovateurs) qui est aujourd'hui une force composée de 18 partis politiques, 285 conseillers municipaux dont 5 maires. Depuis un certains temps, nous avons pris toutes nos responsabilités de rejoindre l'opposition républicaine et démocratique, nous l'avions fait sur la basse de certaines contestations dans la gestion de notre pays », c’est par ces mots que le premier vice-président de l’ADR, Dr Almoubarek Ag Oumar, président du parti AMAT (Alliance malienne pour le travail) a commencé son discours de soutien à l’honorable Soumaïla Cissé. Avant de signaler que tous ces partis politiques composant l’ADR étaient membres de la CMP (Convention des partis politiques de la majorité présidentielle). « Nous avions pensé en son temps que ce camp avait des solutions pour notre pays », a-t-il dit. Selon lui, le manque de cohésion, la mal gouvernance, l’absence totale de vision, le manque de solution sur le plan sécuritaire sont des facteurs qui prouvent que la majorité actuelle n'a jamais eu de solutions pour le moment pour le Mali. « En adhérant à l'opposition, nous avons compris la vision et l'amour de ce pays de ce camp. Le leadership de son chef de file, l'Honorable Soumaïla Cissé se montre à chaque moment dans chaque action prouvant son patriotisme et son engagement total pour rehausser l’image du Mali. La patience de l’homme, son pouvoir de rassemblement, son nationalisme et enfin, sa clairvoyance sont des critères qui nous ont amené en toute sincérité et en toute liberté de venir par cette célébration pour une demande de candidature à l’élection présidentielle de 2018 de l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition malienne et président de l’URD », a-t-il dit. En réponse aux questions des journalistes, le conférencier, Dr Almoubarek Ag Oumar a fait savoir que Soumaïla Cissé est un démocrate, un responsable et il est l’homme de l’intégration. « Aujourd’hui, Soumaïla Cissé a modernisé l’opposition malienne. On a connu des oppositions qui ont perturbé l’ordre public, en avril 1993, l’assemblée nationale a été brulée. C’est sous Soumaïla Cissé que l’opposition a organisé des marches sans cassures », a déclaré Dr Almoubarek Ag Oumar. Selon les conférenciers, les 18 partis politiques qui forment l’ADR sont entre autres : AMAT, PSD, PDJ, PDP, RCD, PPP, PJD, RPD, PSR, MDD, CD, PC, PAR, Mouvement Mali ko, CNDP, RPJ, PJT, PPRD. Enfin, le conférencier dira que l’honorable, Soumaïla Cissé a un projet capable de sortir le pays de l’abîme. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here