Tiebilé Dramé à l’émission « Guara Kéné » : “Sous le régime d’IBK, la corruption a atteint son paroxysme”

2
Comme à l’accoutumée, le président du Parti pour la Renaissance, Tiebilé Dramé, figure de proue de l’opposition, ne porte pas de gants quand il s’agit de taper sur le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta. Tiébilé Dramé et Me Mountaga Tall étaient les invités de la deuxième édition de « Guara Kéné », un espace d’échanges initié par I’activiste Ibrahim Kébé. L’évènement s’est déroulé à la Maison de la Presse ce samedi 07 avril 2018. L’occasion était bonne pour l’opposant Tiébilé Dramé d’étaler les failles du régime actuel : la mauvaise gouvernance, la corruption galopante, la recrudescence de l’insécurité, etc. Parmi ces maux, la corruption a été la plus grande préoccupation des intervenants au cours de cette tribune. L’année 2014 avait été déclarée année de lutte contre la corruption. Elle a été l’année de la plus grande corruption. Selon Monsieur Dramé, la corruption est devenue un cancer qui fait des ravages au Mali. Pour preuve, le conférencier cite la surfacturation du pont de Kayes, le fait le plus scandaleux. Ce deuxième pont qui mesure 532 m de long et 26 m de large coutera 36 milliards de FCFA au contribuable, alors que le pont le plus long jamais construit au Mali est celui de Sotuba à Bamako, long de 1616 m sur 24 m, qui a coûté 30 milliards. Six (6) milliards de moins que le pont de Kayes qui fait moins le tiers de sa longueur. Ce qui fait dire à Tiébilé qu’il existe une impunité totale au Mali. Pourtant l’exemple doit venir d’en haut. Une raison de plus d’avoir un leadership vertueux d’après lui. Tiébilé Dramé déplore que le Président de la République ait commencé son mandat par des erreurs politiques et persiste toujours dans ces erreurs. Il s’agit bien des propos d’IBK à l’endroit de l’ancien chef d’Etat Moussa Traoré lors de son investiture le 4 septembre 2013. « Vous êtes le plus grand républicain », avait déclaré IBK. A l’analyse de Tiébilé Dramé, le Président de la République a exprimé sa colère en constatant l’absence de certaines personnalités dans la salle. Il soutient qu’IBK a mal démarré son mandant en tenant de tels propos dans un pays démocratique. Il rappelle aussi qu’IBK a nommé un Premier ministre en la personne d’Oumar Tatam Ly dont le père fut un prisonnier de Moussa Traoré pendant 4 ans. M L. Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here