CMC : La création des autorités de gestion des corridors avec une forte implication du secteur privé envisagée

7
Les membres du Bureau du Conseil malien des chargeurs (CMC) ont tenu, le samedi 7 avril 2018, au Parc d’exposition de Bamako, leur 10eme Assemblée générale consulaire. Ils se sont penchés au cours de cette Assemblée générale sur les points suivants : l’adoption du procès-verbal de la 9e Assemblée consulaire ; l’état de mise en œuvre des résolutions de la 8e Assemblée consulaire ; la présentation du rapport d’activités 2017 ; la programmation 2018 et les perspectives 2019 ; la présentation de l’état d’exécution du Budget 2017 et la prévision 2018. C’était sous la houlette du ministre des Transports et du Désenclavement, Moulaye Ahmed Boubacar, en présence du président du CMC, Babalaye Daou. Le président du CMC a rappelé que conformément à leurs textes de création plus précisément la loi et le Décret, le Conseil malien des chargeurs est chargé de la défense des intérêts des chargeurs tout le long de la chaîne d’approvisionnement. « Un règlement intérieur fixe le détail du fonctionnement de la structure », révèle-t-il. Le bureau du Conseil Malien des Chargeurs qui est l’émanation de l’Assemblée Consulaire, s’est, selon Babalaye Daou, fortement appesanti sur des actions d’envergure, afin de relever le défi de l’enclavement. « Les chargeurs, malgré l’importance de leur rôle, étaient malheureusement soumis à des contraintes, à l’insuffisance de l’organisation administrative dans le secteur, la faiblesse des moyens de transport, le manque de formation et d’information », regrette-t-il. Du point de vue de l’avis à donner au pouvoir public, dit-il, le Conseil malien des chargeurs, à la demande de l’Etat, a été au cœur de certaines concertations sur les propositions d’organisation du secteur. Il a été sollicité à travers des rencontres, des conseils d’administration ou il a éclairé la lanterne des pouvoirs publics, son avis étant celui des professionnels suffisamment expérimentés, souligne le président Daou. Et d’ajouter que le CMC a été présent aux côtés des services techniques, dans toutes les missions statutaires sur le secteur du transport et du transit, tant au niveau national, sous régionale et international. Pour le ministre, la tenue de cette 10e Assemblée consulaire du Conseil malien des chargeurs est une parfaite illustration du dynamisme enclenché par les chargeurs, à travers son président et son équipe. La tenue des assemblées consulaires constitue un indicateur de performance qui permet de jauger le niveau de crédibilité d’une structure donnée vis-à-vis des textes a souligné Moulaye Ahmed Boubacar. Avant d’exhorter les consulaires à faire des recommandations pertinentes qui répondront aux attentes des chargeurs dans l’intérêt du pays. AMT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here