Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odonto Stomatologie (FMPOS) : Bras de fer entre l’AEEM et les responsables de la faculté

0

Le secrétaire général de l’AEEM de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odonto Stomatologie Abdoulaye Dansogo et ses camarades sont a couteux tirés avec leur administration qui veut faire retourner en 1ere année 26 étudiants qui s’étaient inscrit en deuxième année et avaient commencé à prendre cours depuis plus de deux mois. Malgré l’insistance des étudiants à ne pas regagner les salles de classe avant de tirer au clair cette affaire, le doyen de la faculté reste camper sur sa position.

Rien ne va plus entre les étudiants et l’administration. Le problème du numerus clausus qui désigne la limite fixée chaque année du nombre d’étudiants ou de professionnels admis dans certains cursus et notamment dans les professions de santé qui fait chaque année des malheureux est la source du problème, selon le secrétaire général du comité AEEM de la FMPOS Abdoulaye Dansogo. Ce dernier qui animait, le lundi 02 Avril dernier, une conférence de presse, a donné des explications sur l’épineux problème des 26 étudiants de la dite faculté qui ont été victimes du « numerus clausus ». « Les résultats des examens de l’année dernière de la première année ont été affichés avec des heureux qui passaient pour la classe supérieure et évidement des malheureux qui doivent reprendre et pire pour certains qui ont été exclus », a souligné le secrétaire général Abdoulaye. Il ajoutera que les 26 étudiants qui avaient leur nom sur la liste des admis et qui avaient commencé à prendre des cours en deuxième année ont été contraint de retourner en première année sur une décision de l’administration arguant qu’ils se sont retrouvés sur la liste par erreur. Ça été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, selon Abdoulaye Dansogo qui estime que s’il y a erreur c’est au niveau de l’administration. « Les pauvres étudiants n’ont rien à voir dedans et ne retournerons plus en première année que cela soit clair pour tous. » « Après une semaine de grève, nous avons jugé nécessaire d’organiser ce point de presse afin d’informer l’opinion nationale et internationale de l’injustice dont sont victimes nos camarades et dont nous nous battrons avec nos armes pour les tirer du trou. Nous ne reprendrons pas les cours sans tirer au clair cette affaire qui menace l’avenir des étudiants de notre faculté. Ces étudiants ont obtenu leur certificat de fréquentation, leur relevé des notes etc. comment des étudiants qui n’ont pas été admis pourront-ils avoir accès à ces documents ? », s’interroge le secrétaire général du comité AEEM de la FMPOS avant de signaler qu’ils useront de tous les moyens légaux afin que les 26 étudiants soient mis dans leur droit. Il a fait savoir que le sort des étudiants ne préoccupe guère le doyen de la FMPOS le professeur Seydou Doumbia qui passe le plus clair de son temps, selon lui, dans les avions. Selon l’AEEM, les étudiants ne sont pas prêts à reprendre les cours sans avoir l’assurance que les 26 étudiants resteront en deuxième année. Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here