Promotion des enseignants du supérieur : La CNELA à l’oeuvre

3
La Commission nationale d’établissement des listes d’aptitude à examiné pour sa 11eme session ordinaire 63 dossiers au compte de maître de conférences et de professeurs. Depuis le 10 avril 2018 se tiennent les travaux de la 11ème session ordinaire de la CNELA, à l’Université des sciences juridique et politique de Bamako (USJPB). La cérémonie d’ouverture des travaux, qui prendront fin ce jeudi, ont été présidés par Pr Diarra Haby Sanou, conseiller technique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Elle était assistée du directeur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Abdoulaye Salim Cissé. En plus des 63 dossiers, 2 réclamations ont été examinés par les membres des Comités techniques spécialisés (CTS) a expliqué le directeur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. S’agissant des porteurs des dossiers reçus, Pr Abdoulaye Salim Cissé dira qu’ils ont tous postulé pour leur inscription sur la liste d’aptitude aux fonctions d’enseignant de rang magistral. Et d’ajouter que la tenue régulière des sessions du CNELA, le nombre d’enseignants inscrits sur les différentes listes et l’engouement des enseignants pour cette voie nationale sont autant de facteurs qui invitent les membres de l’organe à tout préserver pour sa consolidation. Aussi, ils doivent contribuer à le faire évoluer progressivement vers les standards internationaux. Le Pr Cissé a également estimé que c’est un impératif pour la qualité du système d’enseignement supérieur et de recherche. L’ordonnance du 27 septembre 2017, portant sur le statut des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, rappelle que « les enseignants-chercheurs participent à la production du savoir et à la transmission dans le cadre des formations et la recherche scientifique » a souligné le Pr Cissé. Pour sa part, Pr Diarra Haby Sanou dira que ladite ordonnance et son décret d’application demandent que les assistants docteurs soient transposés directement aux fonctions de maître-assistant sans passer par la CNELA. Ce vœu intervient suite aux innovations apportées par ce nouveau dispositif. Ce qui a fait que 77 dossiers fournis par les assistants-docteurs, ont été retirés du lot pour leur transposition aux fonctions de maître-assistant. Par-là, le vide de professeurs de rang magistral, sera comblé dans un futur proche s’est elle félicitée. La représentante du ministre a aussi porté à la connaissance de l’assistance, que la 12ème session ordinaire sera lancée après la proclamation des résultats de celle-ci. Ce qui démontre que le système national d’enseignement supérieur a plus que jamais besoin de l’implication de tous les acteurs, pour être plus efficace et plus compétitif. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here