Aménagement du Barrage de Taoussa : les partenaires techniques et financiers du projet chez le Président de la République

3
Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta a reçu en audience en début de soirée, le jeudi 12 avril 2018, au Palais Présidentiel de Koulouba une délégation des partenaires techniques et financiers du projet d'aménagement du barrage de Taoussa conduite par le Sénégalais Grégoire Diouf. Cette délégation est venue rendre compte au Chef de l'Etat de l'avancement des travaux de la Table ronde des partenaires techniques et financiers du Projet d'aménagement de Taoussa qui se tient à Bamako les 12 et 13 avril 2018. L'objectif principal du projet est de contribuer à la réduction de la pauvreté dans le Nord du Mali à travers le renforcement de la sécurité alimentaire, la couverture des besoins en énergie électrique et la restauration des écosystèmes détériorés par de longues et récurrentes années de sécheresses et l'impact de la désertification. Une fois terminée la construction du barrage de Taoussa, ce projet permettra la création d'une retenue d'eau sur le fleuve Niger et la production hydroélectrique associée à la mise en place d'un réseau électrique local couvrant toute la partie de Bamanan à Gao. A l’issue de l'audience, le porte-parole de la délégation Grégoire Diouf a expliqué être venu « rendre compte au Président de la République de la feuille de route que nous sommes en train de préparer ensemble pour pouvoir recruter une nouvelle entreprise en charge de l'exécution des travaux du barrage de Taoussa. Dans le cadre des conditions de sécurité, nous avons informé le Chef de l’Etat sur le dispositif de sécurité qui a été présenté en cette séance et les conditions qui doivent être réunies pour tenir compte de ce dispositif. Tous les partenaires qui prennent part à la Table ronde de Bamako sont venus pour soutenir le Mali dans les financements qui sont en cours et identifier ensemble les reliquats et trouver les conditions pour pouvoir remplir le gap de financement. » Le Mali doit débourser 41 milliards sur les 168 milliards de francs CFA que doit coûter le projet d'aménagement de Taoussa. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here