Eau et électricité : Le Syndicat unique tient à ses revendications

4
Après le dialogue, c’est la guerre qui se prépare. En tout cas, le Syndicat unique des travailleurs de l’eau et de l’électricité (SOMAGEP S.A- SOMAPEP S.A) et l’Intersyndicale de la société énergie du Mali-sa (SYNACOME, SUTEELEC) étaient en Assemblée Générale, hier le jeudi 12 avril, à la Direction Générale de l’EDM. Ordre du jour : donner les détails des 12 points de revendication ayant fait objet d’un Accord avec le Gouvernement. Ayant permis de lever le mot d’ordre de la grève qui était prévue pour le 9 avril dernier. À quelques 48 heures de l’entrée en vigueur du mot d’ordre de grève du Syndicat unique des travailleurs de l’eau et de l’électricité (SOMAGEP S.A- SOMAPEP S.A) et l’intersyndicale de la société énergie du Mali-sa (SYNACOME, SUTEELEC), les pourparlers engagés doivent aboutir à un dénouement heureux de la crise en gestation. C’est ainsi qu’au terme d’un dialogue franc, un terrain d’entente a été trouvé grâce à l’acceptation du Gouvernement de prendre en compte les 12 points de revendication des Syndicalistes qui ont suspendu leur mot d’ordre de grève de 48 heures. Ce qui a calmé les nerfs des travailleurs du double secteur « Eau et Électricité ». Selon le syndicat, tous les points ont fait l’objet d’accord avec le Gouvernement qui a accepté de reconnaître la légitimité de ces revendications. Le plus urgent demeure le cas des 257 travailleurs de Balingué qui sont exposés à toutes sortes de dangers au plan environnemental et sanitaire (mauvaises odeurs dans l’air à respirer…). Les travaux de la présente AG étaient dirigés par Abdoulaye Cissé selon qui une commission de suivi de l’application à la lettre des 12 points de l’Accord signé avec l’État sera mise en place. Une commission qui aura comme mission absolue de veiller strictement à l’application effective et au respect strict de l’esprit de la convention signée. BELLEM Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here