Primaires de l’Adema : J’accuse Dioncounda !

1
Par une voix moins courageuse (par personne interposée) que celle dont tous les Maliens ont été fiers lorsqu’il autorisait, malgré la pression de la junte de Kati, une intervention française au Mali, il y a de cela cinq, Dioncounda Traoré confirme, sur la question de sa candidature aux primaires de son parti ce que certains de ses camarades politiques pensent tout bas de lui. Le qualificatif d’une vieille figure de la politique malienne qui ne peut jamais prendre seul une décision face à une situation délicate. « Sans doute, tout le monde sait que ce n’est pas de votre main qu’est sortie la demande de candidature acheminée au comité exécutif de votre parti. Tout le monde comprend aussi que vous soyez gênés de croiser le fer avec celui qui fut un soutien inconditionnel dans vos moments de galère politique. Tout le monde sait en plus que le suspens autour de la candidature de votre bienfaiteur d’hier en est pour quelque chose dans votre choix à parler désormais par procuration au sujet de votre candidature aux primaires de l’Adema. Car, en politique, il faut toujours se laisser une porte de sortie, en cas de cas. Et depuis que vous vous êtes enfermés dans un silence de cimetière pour ne pas être amené à trancher une question vous concernant directement et qui oppose les militants de l’Adema, les abeilles et les Maliens comprennent aussi, de plus en plus, votre degré d’amour pour ce parti qui n’a presque plus rien à vous donner à 76 ans. Le jeu est compris. A vous maintenant de relâcher l’écharpe blanche autour de votre cou pour parler afin d’être compris. Faites-le au moins par respect pour ce grand parti qui vous a tout donné ! Car, il n’y a rien de sagesse dans votre silence et personne ne comprend votre silence gratuit. Surtout que certains des mécontents de l’annonce de votre candidature aux primaires de l’Adema aujourd’hui avaient hier promis de se mettre à l’écart au cas où vous seriez tenté par une ambition présidentielle au mois de juillet prochain ». Youssouf Z KEITA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here