Coalition MSA-GATIA Réaction au point de presse de M.Guillaume Ngefa, chef de la division droits de l’homme de la MINUSMA en date du 12/04/2018 à Bamako.

16
Réaction au point de presse de M.Guillaume Ngefa, chef de la division droits de l’homme de la MINUSMA en date du 12/04/2018 à Bamako. Suite à son point de presse ci-dessus cité, dans lequel M. Guillaume Ngefa, chef de la division droits de l’homme à la MINUSMA a dit ceci ˂˂… j’ai pu m’entretenir avec des représentants des communautés et des victimes des opérations anti-terroristes dans huit (8) localités…˃˃. Cette affirmation étonnante nous amène à poser les questions suivantes à savoir : A quelle date M. Guillaume Ngefa s’est il rendu à Akabar, Akabar 2, Tabankort etc. ? A t-il fait le déplacement avec qui ? A quel endroit exact a t-il pu discuter avec les présumés victimes des opérations anti-terroristes ? L’a-t-il fait à l’intérieur de la caserne de la MINUSMA ? Quoi qu’il en soit la coalition MSA-GATIA très présente sur le terrain, y compris dans les villages ci-dessus cités n’a jamais eu connaissance d’une mission de Guillaume Ngefa dans ces localités Alors où a-t-il pu réaliser le compte ou le décompte des 95 personnes dont il rapporte l’exécution sommaire ? Suite à ces questions il importe d’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur le fait qu’un mensonge n’a jamais justifié un salaire, et n’a jamais été à l’origine du renouvellement de mandat d’une mission des nations unies ! Aussi, M. Ngefa qui semble bien maitriser des langues comme la Tadaksahak, le Tamasheq, le Sonrhai, le fulfuldé, fait montre d’une ignorance honteuse et grave des us et coutumes de sociétés où la femme bénéficie d’un statut privilégié. Les exactions sur les femmes dont il parle sont-elles les dires de son interprète ? ˂˂ Les injonctions de déplacement forcés donnés à des villages entiers…˃˃, ont-elles été donné par qui, sachant que les leaders de la coalition sont les seuls au Nord du Mali à avoir réussi parfaitement la reconquête de la cohésion sociale et la mise en avant de l’administration ? Dans son point de presse M. Ngefa semble donner des informations partisanes voire édictées par les ennemis de la paix au Mali. Ceci est d’autant plus réel que M Ngefa a tout simplement fait exprès d’ignorer : La mise à feu du marché d’Infoukaretane avec exécutions sommaires de civils par des malfrats La mise à feu du marché d’Indelimane avec exécutions sommaires de civils par des bandits armés L’exécution de civils à Anderamboukane par les mêmes bandits La mise à sac du village d’Inwelane avec assassinats de vieux, dont des marabouts et la mise à feu de leur bibliothèque religieuse L’assassinat de civils dans la commune d’Anchawadj L’assassinat de civils à Tamalat L’assassinat de civils et mise à feu du marché d’Aglal L’exécution sommaire de civils à Imenas et Samett L’exécution sommaire de civils à Oudeina pendant la prière matinale à la mosquée etc. Pourquoi M.Ngefa a t-il occulté la liste non exhaustive que dessus ? Pourquoi toutes ces personnes qu’il prétend avoir rencontré ont-elles ignoré cette liste ? La coalition MSA-GATIA opérant dans la zone que Monsieur Ngefa prétend avoir visité accepte d’accompagner et de sécuriser toutes missions d’enquêtes indépendantes sur ces fausses allégations ! La coalition MSA-GATIA demande à la MINUSMA de choisir des gens neutres dans le cadre de ce genre d’investigation et l’informe aussi qu’elle ne recevra plus M.Ngefa après ses allégations scandaleuses et honteuses qui sont de nature à altérer les relations jusqu’ici très bonnes avec les acteurs du processus dans les régions de Ménaka et de Gao. La coalition MSA-GATIA tient à rassurer l’opinion nationale qu’elle continuera ses missions de sécurisation de personnes et de leurs biens dans le strict respect de la loi malienne et du droit international, comme elle l’a fait de par le passé en ayant bien traité et ensuite remis tous les malfrats immobilisés aux autorités compétentes. Ménaka, le 13 Avril 2018 Pour la coalition MSA GATIA Mohamed Ag Albachar Amara Ag Hamdouna Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here