La 7ème édition du festival international urbain music et mode de Sélingué a vécu : Viviane, M’Bouillé, Floby, Iba One… ont tenu en haleine les 25 000 festivaliers du beau spectacle

3
Cette 7ème édition du festival international Urban Music & Mode s’est déroulée, du 5 au 7 avril dernier, à Sélingué avec la participation de plus de 25 000 festivaliers, selon les organisateurs. Des artistes comme M’Bouillé Koité, Iba One, Petit Goro, l’orchestre de Kanaga, Floby du Burkina Faso et Viviane Chidid du Sénégal ont offert du beau spectacle au public, pendant trois nuits de concerts. Selon l’avis de nombreux observateurs, l’édition 2018 du festival international de Sélingué a tenu toutes ses promesses. L’édition 2018 du festival international Urban Music & mode de Sélingué a tenu toutes ces promesses. Ce grand rendez-vous de la jeunesse est devenu un événement culturel incontournable aujourd’hui, compte tenu de la qualité organisationnelle. Ce festival qui en est à sa 7ème édition, a fait un grand pas. “Le festival international de Sélingué est devenu aujourd’hui l’un des meilleurs événements culturels au Mali voire en Afrique. Il ne cesse de prendre de l’ampleur à chaque édition. Je dis tout simplement bravo aux organisateurs pour leur professionnalisme à faire de ce festival une manifestation culturelle de référence” nous a confié un opérateur culturel. Du 5 au 7 avril, la ville de Sélingué a vibré au rythme de la bonne ambiance, à travers des concerts inédits avec de grosses pointures de la musique. Parmi les artistes invités figuraient en bonne place deux stars de la musique africaine. Il s’agit de Viviane Chidid et son groupe Jolof Band du Sénégal et le jeune artiste burkinabé Floby. S’agissant des artistes nationaux, M’Bouillé Koité, Iba One, Tonton Idriss, Petit Goro, l’Orchestre Kananga de Mopti … étaient au rendez-vous. Ces artistes ont tenu en haleine les 25 festivaliers (selon les estimations des organisateurs) en live à travers des shows inédits. Lors du concert de lancement officiel dans la soirée du vendredi, au bord du Lac de la Sankarani, la représentante du ministre de la Culture, Mme Diarra Sanogo dite Bougouniéry, était tout simplement impressionnée par la qualité organisationnelle de ce festival pour parler de la paix et de la réconciliation. Raison pour laquelle, le département de la Culture ne cessera d’apporter son soutien et son accompagnement pour que cette manifestation culturelle puisse être une référence. “Il faut qu’on se mobilise autour de ce festival qui fait la promotion de la culture malienne. Au niveau du département, nous apprécions une telle initiative. Au nom de Mme le ministre Ramatoulaye Diallo, je dis bravo aux organisateurs” dira-t-elle. Le Maire de Sélingué, Maguette Ndiaye, était visiblement très fier de la tenue de ce festival dans sa commune, puisqu’il contribue au développement socio-économique de la ville. Quant à l’Administrateur général du festival, Ibrahim Coulibaly, il était également très ému par le nombre de festivaliers de cette année. “Nous sommes fiers aujourd’hui de la tenue de ce festival à Sélingué puisqu’il participe au développement de cette localité. Grâce à ce festival, tout le monde parle de Sélingué. C’est dire que Sélingué est davantage plus connu. Notre ambition, c’est de faire de la culture le moteur de développement de cette ville” dira-t-il, avant d’annoncer le projet de construction d’un centre culturel à Sélingué, avec le soutien et l’accompagnement des autorités politiques et administratives, ainsi que toutes les populations de Sélingué. Après ces différentes interventions, place aux shows animés par les artistes comme Petit Goro, Iba One, Floby du Burkina Faso et son groupe au complet. Ils ont montré leur savoir-faire pendant plusieurs heures d’horloge pour tenir en haleine les festivaliers avec de la bonne musique. La prestation des deux artistes a été appréciée par de nombreux spectateurs. Mais c’est l’artiste Floby qui a surtout réussi son coup. Ce jeune artiste burkinabé, qui a une histoire incroyable, par sa maitrise de la scène, a répondu aux attentes du public. “Vraiment, la prestation de Floby était la meilleure. C’est mon artiste préféré. C’est pourquoi, j’ai effectué le déplacement pour uniquement voir son concert. Il a du talent et il sait faire un concert. Je suis très contente de sa prestation” nous a confié une festivalière, qui a d’ailleurs été séduite par la prestation de Petit Goro, qui met en valeur la musique dogon. Le jeune rappeur Iba One s’est aussi défendu comme il le faut, même si sa prestation n’était pas à la hauteur des attentes du public. “Je pense qu’Iba One n’a pas bien donné. Il pouvait mieux faire” dira un festivalier. Les shows les plus attendus étaient les spectacles du samedi soir avec plusieurs grosses pointures comme la star sénégalaise Viviane Chidid, Tonton Idriss, M’Bouillé Koité… C’est Tonton Idriss qui a ouvert le bal avec une belle prestation. Il a été suivi par le jeune M’Bouillé Koité, lauréat du Prix Découvertes RFI 2017. Raison pour laquelle sa prestation était attendue par le public. Heureusement qu’il a fait une belle prestation, digne de son rang. “Pour moi, la prestation de M’Bouillé Koité a été la meilleure cette année. Il a battu tous les autres artistes. On le sentait vraiment sur scène. C’était un véritable spectacle”, laisse entendre un autre festivalier. Le concert le plus attendu était celui de la star sénégalaise Viviane Chidid, après son récent show au Zénith de Paris, en France. Agée de 45 ans, la reine du Jolof Band Music a réussi son défi. Ce fut un spectacle rutilant, chorégraphie épurée, danseurs et musiciens au top. Viviane a tout simplement offert une performance mémorable. C’est pourquoi, elle a tenu à remercier les organisateurs du festival sur sa page Facebook, juste après son concert. Notons que les différents concerts ont été agrémentés par des défilés de mode des stylistes maliens comme Samba Abou Arafa, Tawati couture, Raki Thiam… Ils ont émerveillé le public par leur création. Si Tawati Couture a présenté sa collection “La pluie dorée”, Raki Thiam a, quant à elle, montré son savoir-faire à travers sa collection “Clair de lune”. Le festival international de Sélingué, c’est aussi des conférences-débats, notamment sur des thèmes d’actualité comme : “Art urbain et changement socio-économique”. A.B. HAÏDARA Salif Kéïta justifie son absence par un Certificat médical Tant attendu à cette année à Sélingué pour le Festival international Urban Music & mode, la star de la musique malienne, Salif Kéïta, a tout simplement brillé par son absence. Le chanteur Salif Kéïta lâche IBK au profit de Soumaïla Cissé Salif Keita Alors qu’il était annoncé comme la tête d’affiche de ce grand rendez-vous culturel. Il devait se produire, le samedi soir, avec d’autres artistes de renommée internationale comme Viviane Chidid du Sénégal avec son groupe. Et beaucoup de festivaliers avaient effectué le déplacement sur Sélingué uniquement pour voir le Domingo de la musique malienne sur scène. Ce fut la grande déception quand ils ont su que Salif Kéïta ne venait plus pour cause de maladie. Pour justifier son absence, il était obligé de fournir un Certificat médical aux organisateurs, établi par le Docteur Dramane Nimaga, médecin omnipraticien du Cabinet médical Fanta-CIS, en date du 5 avril 2018. “Moi, Mr Dramane Nimaga, médecin omnipraticien atteste que Mr Salif Kéïta est souffrant. Nécessite un repos avec arrêt de travail de 7 jours du 5 au 11 avril 2018” précise le certificat médical. Beaucoup de festivaliers sont rentrés à Bamako avec des regrets vis-à-vis du comportement de Salif Kéïta. Par ailleurs, les organisateurs du festival ont tenu à présenter leurs excuses au public pour ces désagréments. “Ce n’est pas de notre faute. Nous avons voulu offrir aux festivaliers la prestation de Salif Kéïta en live. Tout était fin prêt pour qu’il se produise à Sélingué. Malheureusement, le Bon Dieu en a décidé autrement puisque l’artiste est tombé malade. Il nous a établi un certificat médical prouvant qu’il est souffrant. C’est tout !” nous a confié l’un des organisateurs. A.B. HAÏDARA Les soeurs Sora à Sélingué pour accompagner M’Bouillé Koité et Oumar our la première fois, les sœurs Sora qui continuent de défrayer la chronique dans le milieu du showbiz étaient à Sélingué pour le festival Urban music & mode. Il s’agit de Diaba et Moussou. Elles étaient présentes, samedi soir, pour regarder le concert du jeune artiste M’Bouillé Koité, qui a profité de sa prestation pour jeter un clin d’œil aux Sœurs Sora, souvent avec les applaudissements du public. Mais en réalité, les Diaba et Moussou accompagnaient un jeune opérateur économique malien vivant en Namibie. Il s’agit d’Oumar Yattassaye, l’un des fils de Alou Yattassaye. Agé seulement d’une trentaine d’années, il est réputé être aujourd’hui parmi l’un des jeunes milliardaires du pays. Il n’hésite pas à distribuer des millions aux artistes et surtout aux belles femmes. Certains parlent déjà une relation amoureuse entre Oumar Yattassaye et Diaba Sora. A.B.H MOHAMED SANGARé DIT MOMO DE PARIS “J’ai été très séduit par la qualité de l’organisation de ce festival” La 7ème édition du festival international urbain music et mode de Sélingué a vécu Momo de Paris Le jeune Malien vivant en France est toujours prêt à apporter sa contribution à tous les événements axés sur la promotion de la culture. C’est pourquoi, depuis 5 ans, il participe au festival international Urban music & mode de Sélingué. “Pour moi, une seule personne ne peut pas développer notre pays. Chacun doit jouer sa partition et personne ne viendra construire le Mali à notre place. C’est pourquoi, je suis toujours prêt à aider toute personne qui a une bonne idée qui va dans le développement de mon pays. Je dis bien le Mali parce que rien ne vaut ce pays. C’est pourquoi, j’apporte ma petite contribution au festival de Sélingué. J’avoue que j’ai été très impressionné par la qualité de l’organisation du festival de Sélingué. Je suis satisfait à 100%. Je dis bravo aux organisateurs”, nous a confié Mohamed Sangaré plus connu sous le nom de Momo de Paris, qui a effectué le déplacement de la France pour prendre à cette 7ème édition. Ce grand rendez-vous de la culture fut un cadre propice pour Momo de Paris de faire la promotion de sa marque “Momo Uno”. Il a distribué gratuitement un important lot de T-shirts, polos et casquettes aux festivaliers. Chacun y a trouvé son compte. Pour la compétition de bras de fer, les différents gagnants ont eu droit, chacun, à des T-shirts et des casquettes de la marque “Momo Uno”. Aux dires de Momo de Paris, cette marque est désormais disponible à Bamako dans les magasins “Allure By Aya” à l’ACI 2000 et chez Fama Den à Baco-Djicoroni. “Pour permettre aux Maliens de s’approprier cette marque, nous avons décidé de vendre les T-shirts et les casquettes à des prix abordables. Ainsi, la casquette est vendue à 5 000 Fcfa et 15 000 Fcfa pour le polo. La marque est vendue à Abidjan et à Dakar. Bientôt, ce sera le tour de la Guinée Conakry. C’est pour vous dire que Momo Uno est très connue maintenant” précisera-t-il. Notons que Momo de Paris est lauréat du Prix Leader de jeune décerné par le Groupe Renouveau TV. Il a officiellement reçu cette distinction lors du festival international de Sélingué. A.B. HAÏDARA Orange-Mali, sponsor officiel de l’événement n vue de jouer sa partition dans la promotion de la culture malienne, la Société Orange-Mali apporte son soutien et son accompagnement à l’organisation du festival international Urban Music & Mode de Sélingué. Chaque année, l’opérateur de téléphonie innove à sa manière pour que les festivaliers puissent passer un séjour inoubliable à Sélingué. Cela à travers un service de qualité et toutes les commodités requises pour permettre aux journalistes de travailler dans un cadre idéal. Un endroit a été aménagé avec des machines connectées à l’Internet haut débit. Des cadeaux aussi ont été offerts aux différents clients. En tout cas, en tant que sponsor officiel, Orange-Mali a mis le paquet pour que ce festival puisse être une belle fête. Pour ce faire, une équipe dynamique était mobilisée. A.B.H Mention spéciale au jeune Karou Kaba ! Le jeune Karou Kaba mérite une mention spéciale, après cette 7ème édition du festival international Urban Music & mode de Sélingué. La réussite d’un tel événement culturel dépend de la qualité des animateurs. Et les organisateurs ne sont pas trompés du choix de ce jeune accompagné sur la scène par son frère, B.K. Ces deux animateurs étaient vraiment à la hauteur. S’agissant de Karou Kaba, on peut dire sans risque de se tromper qu’il fait partie aujourd’hui des meilleurs animateurs de spectacles au Mali. Son talent a même franchi les frontières puisqu’il est souvent sollicité pour des prestations dans la sous-région. Cette année, il a participé à la réussite des différents concerts du festival de Sélingué. Cela avec professionnalisme. “Je suis convaincu que ce jeune est le numéro 1 aujourd’hui en matière d’animation de spectacles. Il a beaucoup progressé. Ce que j’aime en lui, c’est qu’il est toujours perméable aux critiques pour s’améliorer. Dieu merci, il a franchi un grand pas. Seul le travail paye ! Je souhaite tout le bonheur à ce jeune, qui a du talent” nous a confié un opérateur culturel. A.B.H Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here