Pour sortir le Mali de l’ornière : Le collectif “An Tè An Da Bouala” interpelle la jeunesse malienne

4
Le collectif ” An Tè An Da Bouala ” a tenu, le samedi dernier sur le terrain Lanzaré de Niomirabougou, un meeting afin de se prononcer sur les sujets relatifs à la vie de la nation. Ladite conférence était animée par son président, Samba B Traoré. pour le président, le collectif des associations An Tè An Da Bouala refuse désormais de se taire sur les sujets d’intérêt national. Ainsi, dit-il, il compte apporter toute sa contribution selon ses compétences. “Nous n’allons plus nous rendre complices de l’échec de ce pays. Nous allons apporter notre contribution à tous les sujets”, a martelé Samba B Traoré. Pour lui, le pays a connu cette crise profonde parce que tout le monde s’est désintéressé de son bon fonctionnement. Ce collectif, dit-il, va désormais faire des propositions de solution de sortie de crise pour le Mali sur le plan politique, sécuritaire et sociétale. De la lecture de Samba B Traoré, les membres du collectif ne commettront plus les fautes que la jeunesse malienne a commises en 2012, car elle s’est débarrassée des questions de gouvernance. “Nous sommes contraints de travailler pour le bien-être du Mali, car c’est ce qui nous reste en commun et la jeunesse a un grand rôle à jouer”, a-t-il ajouté. Et de préciser que la jeunesse doit tout faire, pour sauver notre pays des maux auxquels il est victime. Aux dires du président du collectif, les Maliens doivent s’unir autour de l’essentiel pour éviter le pire. Ainsi, il estime que pour une sortie de crise de notre pays, toutes les parties (personnalités politiques, société civile, leaders religieux, jeunes, femmes…) doivent jouer leurs rôles. “Nous pensons qu’en bon citoyen, tout le monde doit jouer son rôle pour sauver notre héritier commun, le Mali”, a-t-il renchéri. Avant de terminer, Samba Oumar Traoré a lancé un appel à la jeunesse malienne pour qu’elle prenne sa responsabilité afin de sauver le pays. “J’invite tous les jeunes du Mali au rassemblement au nom du Mali pour avoir des solutions aux multiples problèmes qu’il connait depuis des années”, a-t-il conclu. Il convient de préciser que le collectif An Tè An Da Bouala est composé de sept associations et de cinq groupements. Boubacar PAÏTAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here