Présidentielle du 29 juillet 2018 : Et si Hamadoun Touré créait la surprise ?

18
En cette veille du scrutin présidentiel de juillet 2018, l’attention semble braquée sur les hommes politiques traditionnels au regard du poids de leurs partis ou de leur ancienne réputation. Pourtant, le verdict des urnes pourrait révéler une énorme surprise en propulsant Dr. Hamadoun I. Touré sur les hauteurs de Koulouba. Sa chance ? L’aspiration de la majorité des Maliens au changement, associée aux atouts personnels du candidat, qui est un homme neuf, propre et sans reproche. Après deux mandats passés avec succès à la tête de l’Union internationale des télécommunications (UIT), Dr. Hamadoun I. Touré, conseiller spécial du président rwandais Paul Kagamé et directeur exécutif fondateur de Smart Africa, veut boucler sa longue et brillante carrière professionnelle par un séjour au palais présidentiel de Koulouba à partir de septembre 2018. Pour concrétiser cette légitime ambition politique, un vaste mouvement dénommé “Alliance Kayira 2018”, dirigé par Bocar Moussa Diarra, ancien ministre et ancien président de l’UM-RDA/Faso Jigui, lui servira de levier dans une compétition qu’il disputera avec les hommes politiques traditionnels, y compris le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta. Déjà, beaucoup de ses compatriotes et la communauté internationale pensent qu’il est la solution à la situation actuelle du Mali. Pourquoi ? Parce que depuis un certain temps, le mot “Changement” revient en boucle dans les discours des leaders et responsables politiques maliens, au sein de la société civile et dans les discussions de rues. Ce changement tant réclamé est cependant interprété à des degrés et selon des intérêts différents. Si les politiques luttent pour un changement de gouvernance, donc du régime actuel dirigé par Ibrahim Boubacar Kéita, la majorité du peuple malien veut un changement pur, simple et intégral de l’ensemble de la classe politique issue de la démocratie pluraliste. Le premier groupe justifie que le Mali n’a pas avancé d’un pouce depuis 2012 ; et le second pense que les mêmes têtes ayant dirigé le pays ces vingt-sept dernières années sans le moindre résultat probant doivent s’effacer. Dans l’hypothèse où les deux tendances ont raison et si cette aspiration de changement est réellement franche, alors les Maliens de tous les bords trouveront en Dr. Hamadoun I. Touré l’homme qui incarne les deux thèses. En effet, sur toute la ligne, le profil de l’ancien patron de l’Union internationale des télécommunications répond au portrait-robot de cette figure d’homme d’Etat dressée par les Maliens et attendu de tous. Primo, Hamadoun Touré ne traine aucune casserole parce qu’il n’a servi dans aucune structure ou à un quelconque niveau de responsabilité au plan national où on pourrait être amené à le soupçonner de détournements de deniers publics ou de complot. Propre, il brigue le suffrage de ses compatriotes non pas sur la défensive, mais directement à l’offensive. Secundo, Dr. Touré justifie d’une longue expérience du développement qu’il entend mettre au service du Mali. Son projet de société, qui sera dévoilé le moment venu, en fait foi. Tertio, sans être au sens d’âge du terme, Dr. Touré a encore la dose d’énergie nécessaire et suffisante pour honorer ses engagements. Le seul maillon qui pouvait (éventuellement) le handicaper, c’était le support électoral. Celui-ci est désormais fourni par l’association Alliance Kayira 2018 qui étend ses tentacules, lentement mais sûrement, sur toute l’étendue du territoire national. Et puis, il n’est pas un étranger ou n’importe quel Malien de l’extérieur. En effet, si Hamadoun Touré est resté longtemps hors du Mali, ses compatriotes l’ont toujours suivi avec fierté tout au long de sa longue carrière professionnelle à l’international pour son travail bien apprécié par tous. Les Maliens se souviennent du travail d’Hercule qu’il a abattu à la tête de l’UIT en 2007 en faveur du développement des technologies de l’information et de la communication (Tic). Il a honoré et comblé de fierté tout le peuple malien en termes de résultats obtenus à la tête de l’institution au cours de deux mandats. C’est dire qu’à l’occasion de la présidentielle de juillet prochain, Dr. Touré peut compter sur l’opinion malienne qui le porte dans son cœur. Un autre atout du candidat Hamadoun Touré que ses adversaires doivent prendre très au sérieux, est qu’il dispose d’un carnet d’adresses bien fourni pour avoir parcouru le monde entier durant ses huit ans à la tête de l’UIT. Il a l’estime des dirigeants des pays dans les quatre coins du monde. En témoignent les décorations, mérites et titres honorifiques qui lui ont été décernés par des responsables des pays qu’il a visités durant sa longue carrière de fonctionnaire international. Donc, le riche palmarès de l’homme fait déjà le marketing de sa candidature. Autre raison pour croire en la chance de Dr. Touré en 2018 dans le fait que sa candidature intervient au moment où les Maliens montrent leur déception quant à la gestion du pays par certains hommes politiques traditionnels au cours du dernier quart de siècle. Alors, “Attention !” La Rédaction Source : aBamako aBamako

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here