Paysage politique : Me Bathily tenté par le diable

23
Tel un possédé, l’ancien ministre Urbanisme d’IBK, Me Mohamed Aly Bathily s’agite sur l’arène politique. Tenté par le diable, il a décidé de se porter candidat à la présidentielle. Pour se faire, il a essayé un hold-up avorté chez les APM. « Les chemins de l’enfer sont pavés de bonnes intentions », dit l’adage. Me Bathily ancien ministre de la justice, Garde des Sceaux, ancien ministre de l’Urbanisme et grand populiste devant l’éternel semble n’avoir pas compris cet adage. Friand des sensations fortes dont il est sevré depuis sa sortie inattendu du gouvernement, Bathily fait feu de tout bois. Après ses déclarations hasardeuses et peu orthodoxe sur le régime IBK. Un régime dont, il fut non seulement le grand défenseur, mais aussi, il est le plus comptable du bilan d’IBK. Il fait fi de son devoir de réserve en tant qu’ancien ministre, sans gène aucune, il pourfende à satiété, l’homme et le pouvoir qui l’ont gavé. La malhonnêteté et la boulimie chez cet homme ne souffre d’aucun doute. Il s’agit de celui là, même qui a juré dan un passé très récent, fidélité et loyauté au maitre des céans. Amnésique, Bathily semble l’être pour oublier du jour au lendemain le gite et le couvert à lui servi gracieusement sans qu’il n’ait aucun mérite. A part, sa langue mielleuse sur les plateaux de télévision en 2013, l’enfant de Dio est du moralité qui fait froid au dos. Il s’agit de cet homme là-même, qui dans un passé très récent promettait de ne jamais trahir IBK et de lui rester fidèle advienne que pourra. Dès son éjection du gouvernement, il a recommencé ce qu’il sait faire de mieux, calomnier et jeter en pâture les acquis de son ancien mentor. Sur les antennes de Klédu, l’ancien garde des « sots » ne s’est pas limité à pourfendre le régime IBK, il a tenté de dissocier de la gestion d’IBK. Il a renvoyé toutes ses bavures sur les autres. La tentative de citation d’ATT n’était pas lui Bathily. Le scandale de démolition de Souleymanebougou, c’est l’ancien Premier ministre. Autant de contre vérités qui prouvent à suffisance quel genre d’homme pourrait être ce populiste de Bathily. Mieux, avec sa langue serpentine, il s’était déclaré candidat à l’élection présidentielle de 2018 sur les antennes de France Inter. Sur Klédu, notre brave ancien ministre affirme le contraire. Il a soutenu n’avoir jamais dit qu’il était candidat. Or, l’enregistrement sonore est en possession de Serge Daniel, correspondant de la RFI. En réalité, comme il était tenté par le diable, après que ce dernier lui a lâché, il a ouvert les yeux pour se rendre compte du mauvais coton qu’il filait. La trahison semble être le jeu favori de Me Bathily. Ainsi, dans sa hantise à nuire à son ancien mentor qui l’a nourri gracieusement en le gavant de mets succulents entre le stratégique département de la justice et l’incontournable ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières. A ce ministère, d’ailleurs il estime ne pas être l’initiateur de la vente des bâtiments administratifs. Selon lui, c’est le ministre David Sagara qui l’aurait initié. Lui, Bathily n’a fait que poursuivre le projet qu’il a trouvé. Comme trouvaille, l’excellent orateur qu’il est a tenté un hold-up historique de mettre la main sur les Associations pour le Mali (APM). Il a été sèchement arrêté dans sa tentative par les fondateurs de l’association qui ne se reconnaissent en plus en lui. Aussitôt, il s’est empressé de se réclamer légitime. Or, les textes des APM stipulent dans ses Statuts et règlements que l’Association est créée dans le seul but de soutenir IBK et ses actions. Ils sont donc, décidés de suspendre Me Bathily violation des textes. Il ne peut vilipender le régime et rester membre des APM, indique un responsable de l’association. Ce dernier ajoute que Bathily est extrêmement dangereux pour lui et pour le pays, car il serait tenter par le diable. A suivre. Mariétou DOUCOURE

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here