Taekwondo : Les seniors ouvrent le bal

38
La première compétition de la saison a mis aux prises plus de 100 combattantes et combattants, issus des dojos du District de Bamako La Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) a organisé sa première compétition senior, le samedi 14 avril au Centre Moon Kwang à Baco-Djicoroni. L’événement était présidé par le président de la commission des arbitres de la FEMAT, Maître Mamadou Sinayoko, ceinture noire, 5è dan. On notait également la présence dans la salle des représentants des clubs. Plus de 100 combattants et combattantes, issus des dojos du District de Bamako et de l’équipe nationale, étaient en lice pour ce premier grand rendez-vous de la saison. Parmi les dojos participants on peut citer, entre autres, le dojo du Stade Modibo Keïta (SMK), le Foyer, l’INA, le Lycée Badala, Nangui Sport, le Lycée Progrès, le dojo du Rail, le dojo du Camp Para, l’USFAS, Kala Sport, le Lycée sportif Ben Oumar Sy (LSBOS). L’honneur est revenu aux filles d’ouvrir le bal des finales, avec le choc entre les deux combattantes de l’INA, Niakalé Sacko (-49kg) et Kani Traoré (-49kg). Sans surprise, la première s’est hissée sur la plus haute marche du podium, en dominant facilement sa co-équipière. Dans la catégorie des -57kg, Djénébou Sacko de la sélection nationale a également fait respecter la hiérarchie, en battant Alima M. Coulibaly du LSBOS. Chez les -67kg, Assitan Doumbia de l’INA a créé la sensation en dictant sa loi devant Fanta Traoré de la sélection nationale. Dans le dernier combat des filles, Djénébou Sidibé du SMK (-73kg) a gagné sans combattre, suite au forfait de son adversaire. Du côté des hommes, sept finales étaient au programme. Le premier combat a tourné à l’avantage de Batiètiè Diallo de l’USFAS, vainqueur de Nouhou Coulibaly du dojo SMK dans la catégorie des -54 kg. Dans la catégorie des -58 kg, Aboubacar Keïta de Kala sport a remporté la médaille d’or face à Nouhoum Traoré de l’INA, alors que Moussa M. Traoré de l’INA s’est imposé dans la catégorie des -63 kg devant Seybou Doumbia du SMK. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here