Intec Sup : une compétition de débat initiée entre les différentes filières pour lier la théorie à la pratique

6
La salle de conférence de l’Institut Supérieur des techniques économiques et comptables (Intec Sup) a abrité hier, lundi 16 avril 2018, la demi-finale de la compétition de débat entre les différentes filières de l’institut. C’était sous l’égide de la vice-présidente du bureau des étudiants, Mademoiselle Oury Kamissoko en présence du Directeur et de Mahamadou Kouyaté, chargé à la communication des relations publiques. Le bureau des étudiants de l’Intec Sup, en partenariat avec l’administration fait de la formation de ses étudiants en art oratoire son combat. Elle compte former tous ses étudiants pour qu’ils puissent remporter la victoire en art oratoire partout où ils seront à travers le Mali. Pour ce faire, il a organisé une compétition de débat entre les différentes filières de ladite université privée dont la demi-finale a eu lieu hier. Deux importants thèmes étaient choisis pour quatre filières. Le premier, ’’IBK doit-il faire un second mandat ?’’ Opposant la science juridique et politique à la finance et comptabilité(FC). La filière Gestion logistique et transport (GLT) a fait face à la (JC), journalisme et communication sur le thème ‘’le Mali profite-t-il réellement de ses ressources naturelles’’ Pour Oury Kamissoko, étudiante en gestion, logistique et transport(GLT) non moins vice-présidente du bureau des étudiants de l’Intec Sup, cette compétition de débat entre les différentes filières entre dans la bonne formation des étudiants. A l’en croire, l’objectif recherché à travers ces débats, c’est de renforcer l’art oratoire des étudiants de l’Intec Sup. « Chez nous au Mali, on remarque que les étudiants ont du mal à parler devant un public. Donc nous voulons à travers cette compétition, renforcer leur art oratoire », a-t-elle justifié. Aux dires de l’étudiante en GLT, l’organisation de cette compétition sera continuelle à l’Intec Sup pour que les futurs étudiants puissent en bénéficier. Avant de terminer, Oury Kamissoko a invité les autres universités privées à prendre le bon exemple. Quant à M. Mahamadou Kouyaté, chargé à la communication et aux relations publiques à l’Institut Supérieur des techniques économiques et comptables (Intec Sup), il a salué l’initiative de la vice-présidente du bureau des étudiants. « Cela montre l’innovation, le sens de l’entreprenariat … du bureau des étudiants de l’Intec Sup », a-t-il laissé entendre. « Les gens doivent savoir qu’à l’Intec Sup, la formation ne se limite pas aux simples cours théoriques ; c’est aussi lier ces cours théoriques à la pratique », a-t-il ajouté. A ses dires, l’administration a découvert plusieurs talents qui peuvent être très bénéfiques à l’école à travers ces débats. Il estime aussi que cette compétition permettra à l’administration de choisir le débateur qu’il faut au ‘’profil citoyen’’, la compétition qu’organise l’ONG agir de la première dame chaque année. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here