Le vice-ministre Vénézuélien des Affaires Etrangères pour l’Afrique au Mali : ‘’Nous vaincrons!’’

6
Une forte délégation de la République Bolivarienne du Vénézuéla, conduite par le vice-ministre des Affaires Etrangères pour l’Afrique, M. Yuri Alexandre Pimentel Moura a séjourné du 13 au 15 avril dernier au Mali. Une visite de travail et d’amitié qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du développement et du renforcement de la coopération entre le Vénézuela et le Mali, conformément à la vision du commandant Feu Hugo Chavez, ancien président du Vénésuela. La délégation Vénézuelienne a, au cours de son séjour, eu des séances de travail avec le secrétaire général du ministre Malien des affaires étrangères en présence de représentants d’autres départements ministériels. La délégation a aussi rencontré le président de l’Assemblée Nationale du Mali. Durant le séjour de nos amis Vénézuéliens à Bamako, ils ont, avec nos hautes autorités, parlé des perspectives d’élargir la coopération entre nos deux pays dans les domaines des mines, de l’énergie, du commerce et bien d’autres. S.E Pimentel Moura a exprimé devant la presse toute sa satisfaction de conduire sa délégation au Mali pour le développement de la coopération sud-sud. C’était au siège de l’Ambassade de la République Bolivarienne du Vénézuéla à Bamako. « Nous travaillons pour la solidarité à travers des projets gagnants qui permettent à chacun de nos peuples d’aller de l’avant », a-t-il indiqué. Le diplomate a ensuite réaffirmé l’accompagnement de son pays pour soutenir le nôtre à se développer dans la paix, pour consolider les relations extraordinaires que le Mali et le Vénézuela entretiennent. Parlant de la situation actuelle de son pays, le vice-ministre des Affaires Etrangères pour l’Afrique a dénoncé le comportement de certaines puissances qui véhiculent des mensonges contre son pays afin de le déstabiliser. « Ils disent qu’il y a une crise humanitaire au Vénézuela, mais aussi que notre pays réprime son propre peuple et on nous traite même de dictateurs », a-t-il ajouté avec mépris pour les ennemis de son pays. Certes, reconnait S.E Pimentel Moura, nous avons des problèmes. Cela à cause du prix du baril de pétrole qui a vertigineusement chuté, or le Vénézuela est un pays qui tire l’essentiel de ses revenus du pétrole. Mais, ce que ces puissances ne disent pas, c’est le fait que, avec le concours de certains de nos compatriotes mal inspirés, ces puissances nous empêchent d’acheter des médicaments et des aliments pour notre peuple.. Pire, signale le diplomate Vénézuélien, l’opposition politique Vénézuelienne, en complicité avec les USA a choisi les confrontations dans les rues, plutôt que de se donner et de nous donner la possibilité de s’asseoir autour d’une table chez nous tous, afin de chercher des formules d’entendement. ‘’Nous resterons débout’’ Toujours selon le diplomate, il y a des campagnes à travers des médias (nationaux et internationaux des ennemis du Vénézuéla) qui ont pour objet de véhiculer des mensonges pour, uniquement voir le Vénézuéla sombrer dans le chaos. Cela, malgré les efforts du président Nicolas Maduro et sa ferme disposition au dialogue. Les mêmes gens nous traitent de dictateurs quand nos Forces de l’ordre (sans armes à feu) encadrent des manifestations ‘’manipulées’’, alors qu’eux, au même moment, bombardent et tuent les peuples d’autres pays, selon leurs intérêts. Et, en fonction de ces mêmes intérêts, sont qualifiés de démocrates même ceux arrivés au pouvoir par coup d’Etat. « En 26 ans, la République Bolivarienne du Vénézuela a organisé 19 élections, ajoutera S.E Pimentel Moura, mais, on continue toujours de nous qualifier de dictateurs ». Aussi, dit-il, le Vénézuéla est considéré par nos détracteurs comme un mauvais exemple. Cela, parce que tout simplement nous refusons le pillage de nos ressources. « Quelle hypocrisie !», s’indigne le diplomate qui précisera qu’il n’y a aucune crise humanitaire au Vénézuela. « Tout ce que le Vénézuela est entrain de vivre actuellement a été monté pièce par pièce. Qu’il sache (l’impérialisme) que nous ne nous rendrons jamais ! Nous resterons débout contre l’impérialisme et nous vaincrons », a martelé S.E Pimentel Moura. Le vice-ministre Vénézuélien des Affaires Etrangères pour l’Afrique a aussi profité de l’occasion pour saluer Cuba, un pays ami et frère, qui aura toujours été aux côtés du Vénézuéla, malgré sa situation difficile. A noter que la République Bolivarienne du Vénézuela tisse des relations d’amitié, de fraternité et de solidarité avec le Mali depuis longtemps. Mais, c’est surtout avec le regretté feu Commandant Chavez que ces relations s’étaient développées. Pour rappel, le Commandant Chavez avait gracieusement offert en 2006, la bagatelle de 5 millions de dollars à la BMS (Banque Malienne de Solidarité). ET quelques mois après, il avait fait construire 100 logements à N’tabacoro au profit des Maliens les moins nantis. Viva Venezuéla ! ‘’Hasta la victoria, Siempre’’ présidente Maduro ! Djibril Kayentao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here