Budget programme : Les acteurs maliens à l’école marocaine

3
Cette nouvelle approche vise à approfondir le contrôle au niveau de dépenses publiques L’hôtel ONOMO de Bamako, a servi de cadre, hier mercredi 18 avril, une conférence internationale à l’intention des acteurs maliens chargés de la mise en œuvre du budget programme sur l’expérience du Maroc. Organisée par le Cabinet International Consulting, une société de conseil et formation basée à Casablanca au Maroc. Cette rencontre vise à partager avec le Mali, la pratique du Maroc en matière de mise en œuvre du Budget Programme. L’ouverture des travaux a été présidée par Georges Togo, Conseiller technique, représentant du ministre de l’Economie et des Finances. C’était en présence du Directeur Général (DG) du Cabinet International Consulting, Harouna Sanogo et M. Jalil Hajarabi, consultant marocain, conférencier principal. Le cadre général de la conception et la mise en œuvre des budgets programme, le budget programme et la problématique de la décentralisation et la déconcentration, les défis à relever dans le cadre de la mise œuvre du Budget Programme, les questions d’évaluation des performances sont, entre autres sujets développés au cours de la rencontre. Dans son intervention, le DG, Harouna Sanogo, a indiqué que son cabinet a organisé cette conférence pour renforcer la capacité des acteurs en charge de la mise en œuvre du Budget programme au Mali, notamment sur l’expérience marocaine. « L’année 2018 au Mali, marque le basculement effectif de la gestion budgétaire en mode budget programme. C’est l’aboutissement d’un long processus qui ne signifie pas pour autant que tout est parfait », a rappelé le représentant du ministre. Selon lui, la mise en œuvre du budget programme implique de nouvelle technique d’organisation, de nouvelles méthodes de travail dont tous les acteurs doivent s’approprier. Cela implique les acteurs à s’inscrire dans un processus d’amélioration continue, a-t-il précisé. M. Togo, a également salué l’initiative. A ses dires, cette conférence vient donc à point nommé. Il a par ailleurs souhaité que cette conférence soit bénéfique pour l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la nouvelle réforme budgétaire. Pour sa part, M. Jalil Hajarabi a expliqué le mode budget programme du royaume chérifien. Selon lui, cette nouvelle approche, vise à approfondir le contrôle au niveau de dépenses publiques. Elle va permettre également aux département ministériels qui sont les gros consommateurs du budget, de justifier les ressources budgétaires qui leurs sont alloués. « C’est en ce moment, qu’ils vont élaborer de programme et rendre compte à la fin de l’année de l’exécution de leurs programmes. Ils contribueront ainsi à la réalisation des objectifs de politique publique dans tel ou tel domaine », a expliqué le consultant marocain. AMT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here