Mission d’appui à la réconciliation nationale : Place aux plans d’actions des équipes régionales

2
Pour les PTF, c’est le premier enjeu, pour appuyer le Gouvernement, et notamment le MRNCS, dans sa volonté d’apaiser la situation sur place et de faire avancer la cause de la réconciliation et de la paix Comme le rappelait le ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion Sociale, Mohamed El Moctar il y a six mois de cela à la faveur de la mise en place des Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation (ERAR), « la réconciliation nationale n’est pas une course de vitesse, mais une course de fond. Elle requiert de tous les acteurs endurance, abnégation, détermination, engagement de tous les instants ». En effet, après la mise en place récente des Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation, place à l’élaboration de leurs plans d’actions. Les acteurs de la Mission d’appui à la Réconciliation nationale et leurs partenaires sont en conclave depuis hier mercredi et ce, jusqu’au samedi 21 avril à l’Hôtel Radison Blu. C’est un atelier national placé sous la présidence du ministre en charge de la Réconciliation. La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu hier mercredi était présidée par le Secrétaires général du ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion Sociale. L’on notait également la présence du chef de la Mission d’Appui à la Réconciliation, Modibo Kadjoké, de la cheffe de file des partenaires techniques, Madame Manuela Riccio, du maire de la commune IV et des notabilités du district. Cette étape traduit également la forte volonté politique du Gouvernement de déployer des personnes ressources de proximité ayant vocation à identifier et traiter, au plus près des réalités complexes du terrain, les foyers de conflits et les dynamiques de cohésion sociale. Pour les PTF, l’élaboration des plans d’actions des Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation constitue un enjeu important, pour appuyer le Gouvernement et notamment le MRNCS, dans sa volonté d’apaiser la situation sur place et de faire avancer la cause de la réconciliation et de la paix, Dans son intervention, la représentante des partenaires, Madame Manuela Riccio a, au nom des principaux PTF qui apportent un appui institutionnel au ministère de la Réconciliation et de la Cohésion Sociale, salué les efforts du gouvernement à travers le ministère et sa Mission d’appui à la réconciliation. Elle dit espérer vivement que le processus de planification que les PTF appuient, servira à opérationnaliser les ERAR, ainsi qu’à créer un précédent, un exemple, tout à la fois en termes d’efficacité de gestion que d’impact auprès des populations. Rappelons que plusieurs partenaires interviennent dans la mission d’appui à la Réconciliation nationale. Il s’agit du partenaire historique de la réconciliation qu’est la GIZ et qui appuie le processus aujourd’hui à travers le Projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP), de l’Union européenne qui finance le projet « Ensemble vers la réconciliation pour la paix » (ERP), de la Minusma et à travers la Division des affaires civiles qui continue d’apporter son soutien logistique, technique et financier au processus de prévention et résolution des conflits communautaires, plus récemment de l’Unesco avec son projet « Les Jeunes acteurs pour la paix et la réconciliation », et de la Folke Bernadotte Academy (de la coopération suédoise) qui viendra appuyer le ministère en matière de planification ou de méthodologie de médiation. Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here