Présidentielle-2018 : IBK annoncera sa candidature à la fin de ce mois d’avril

3
Dépositaire d’un bilan élogieux, Ibrahim Boubacar Kéita devrait répondre positivement à l’appel des nombreux Maliens qui lui promettent un nouveau bail au palais de Koulouba. Le 29 avril 2018 le chef de l’Etat annoncera sa candidature à l’élection présidentielle du 29 juillet, si l’on en croit des sources dignes de foi. Cette annonce interviendra après son voyage dans la région de Ségou où une multitude des réalisations seront inaugurées par ses soins. IBK candidat à sa succession est somme toute logique dans la mesure où des nombreux Maliens continuent de le réclamer au sommet de l’Etat. Patriote, Ibrahim Boubacar Kéita a fait de son premier quinquennat un moment où la démocratie a régné et le Mali porté haut dans le monde. En bon et premier diplomate, IBK a passé une bonne partie de son temps à faire des voyages qui ont fini par renforcer la coopération entre notre pays et le reste du monde. De façon objective, la candidature d’IBK est guidée par de bonnes et nombreuses actions dont les citoyens maliens sont les bénéficiaires directs. Stabiliser le pays était la première mission d’IBK qui, malgré les obstacles notamment le terrorisme qui a prend de l’ampleur, n’a pas faibli. Le chef de l’Etat est en phase avec son outil de défense. Et chaque fois que l’occasion se présente, il le réitère. En pratique, IBK a révolutionné l’armée : tenues en nombre, armes individuelles, augmentation des primes, instauration d’un statut de militaire. Le président Kéita est allé plus loin : il a fait adopter une Loi d’orientation et de programmation militaire qui est une véritable source de motivation au sein de la Grande muette. Pour être plus autonome, l’armée de l’air renait de ses cendres, elle est dotée d’avions de toutes qualités. Le locataire de Koulouba peut se targuer d’avoir aussi consenti 15 % du budget national au secteur agricole, une véritable révolution. La construction des routes, barrages, ponts et autres échangeurs (une première dans une ville secondaire) sont des acquis à mettre au compte du bilan d’IBK. La liste est longue et face aux priorités, IBK n’a nullement démérité. C’est pourquoi sa candidature est fortement sollicitée et soutenue par une écrasante majorité des Maliens. Objectivement, IBK tient le bon bout et bénéficie de la confiance de ses nombreux compatriotes qui n’attendent que son signal pour se lancer dans la bataille électorale. Abdoul Latif Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here