Reforme du système politique du Mali : Des acteurs politiques et de la société civile a pied d’œuvre

20
Le Centre Malien pour le Dialogue Inter-partis et la Démocratie organise du 19 au 20 avril 2018, un atelier de réflexion sur les perspectives de réforme du système politique du Mali. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre s’est tenue hier à l’hôtel Salam sous la présidence du ministère de l’administration territoriale. Plusieurs représentants des partis politiques et des organisations de la société civile des neuf régions du Mali prennent part à ces travaux dont l’objectif est de produire un document contributif d’analyse et de synthèse sur les perspectives de changement du système politique malien. Représentant le Président du conseil d’administration de la Fondation CMDID, le Directeur exécutif, Dr Moumouni Soumano, a fait savoir dans son intervention, que le Mali est confronté, depuis quelques années, à des défis importants dont la prise en compte exige une implication soutenus de tous. Selon lui, l’action déployée par les autorités dans ce sens a besoin de l’accompagnement des différentes catégories socio-professionnelles dont la fondation. Ainsi, il dira qu’à travers cette activité, le CMDID veut apporter une contribution aux réflexions relatives aux perspectives d’amélioration du système politique. Par ailleurs, il a expliqué que la pratique institutionnelle dans le pays a révélé que le processus démocratique du Mali a pu engranger des acquis importants mais aussi qu’il regorge d’insuffisances qui méritent d’être corrigées. « Des initiatives, les différentes tentatives de révision constitutionnelle, ont été prises dans ce sens mais malheureusement n’ont pu aboutir », a-t-il souligné. Au dire du Directeur exécutif, durant ces deux jours, ils vont regarder à la loupe quelles sont les difficultés et insuffisances du processus politique et surtout qu’est-ce qu’ils doivent apporter pour l’améliorer. A l’en croire, les résultats de cet atelier s’inscriront dans un processus de consultation et de partage avec les institutions démocratiques dans la perspective de contribuer à un projet d’amélioration du système politique malien pour le bonheur des populations. Pour le représentant du ministre de l’administration territoriale, Mohamed Aboubacrine Ag Mohamed, l’un des défis majeurs du gouvernement est aujourd’hui la réussite des reformes politiques et institutionnelles dont les enjeux sont relatifs à l’adhésion des citoyen pour des reformes inclusives. En ce sens, il a déclaré que cet atelier est très pertinent et qu’il complète de manière harmonieuse les efforts du gouvernement. De même, il a indiqué que le rôle du gouvernement dans la réussite des reformes politiques est fondamental et qu’ils restent convaincus que des action d’accompagnement doivent être entreprises auprès des acteurs politiques et des citoyens maliens pour permettre une meilleure compréhension des changements dans le processus et l’édification d’institutions démocratiques plus fortes au Mali. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here