Mali: le GSIM revendique l’attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane

3
Au Mali, le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) revendique dans un communiqué l'attaque menée samedi 14 avril contre le camp de la Minusma et de la force Barkhane à Tombouctou. Il dit avoir agi en représailles à deux raids aériens menés contre les jihadistes par l'armée française. L'attaque contre le camp de Barkhane et de la Minusma samedi 14 avril a été conduite « par une poignée de candidats au martyre et un groupe d'infiltrés », indique le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) dans son communiqué de revendication, publié sur les réseaux sociaux et reçu par l'agence privée mauritanienne ANI et le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE. Le GISM ne donne pas d'autre indication sur le nombre d'assaillants, alors que l'état-major français avait fait état d'au moins quinze tués dans leurs rangs. Le mouvement jihadiste ajoute que l'attaque de Tombouctou a été lancée en représailles à des raids de Barkhane. Ces deux raids aériens, menés fin mars et début avril par la force française au Sahel, ont éliminé « en martyrs » selon le communiqué du GSIM, trois éléments du groupe jihadiste dont deux cadres importants. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here