Ras Bath à la conférence-débats des Jeunes cadres de l’URD à Kayes : « IBK n’a pas honoré ses engagements et ne mérite plus la confiance du peuple »

35
Les jeunes cadres de l’Union pour la République et la Démocratie(URD) poursuivent leur mission de sensibilisation et d’information dans la cité des rails depuis le jeudi après les étapes de Sikasso et Ségou. Après un accueil chaleureux réservé à la délégation, la salle du conseil de cercle a servi de cadre pour la conférence débats. La particularité de cette conférence est la présence de RAS BATH dans l’étape de Kayes ce samedi. Dans une salle archicomble, les militants sont venus de tous les coins de la cité des rails pour prendre part à cette conférence-débat animée par les conférenciers considérés comme la crème de l’URD. Comme d’habitude, le secrétaire général de la section du parti a souhaité la bienvenue à la délégation avant de leur rassurer que le parti URD est en très bonne santé. Suivi de Mamadou HawaGassama, président de la fédération de l’URD de Kayes qui a salué l’initiative de ces jeunes cadres pour la tournée à l’intérieur. Le bouillant député connu pour ses déclarations fracassantes a mis en garde les organisateurs des élections qu’ils ne vont plus se laisser faire encore. « Nous parlons d’apaisement, ce qui ne veut pas dire forcement que nous allons accepter tous cette fois ci », martèle-t-il. En cette période du début de la fièvre électorale, Maître Demba Traoré a expliqué les enjeux électoraux. L’actualité oblige, Maître Demba Traoré est revenu sur la modification de la loi électorale qui a été votée à l’assemblée nationale la semaine dernière 98 voix contre 2 et abstention 18. Pour l’ancien ministre et non moins, ancien député maître Demba Traoré soutient que l’adoption de la nouvelle loi électorale peut apporter mieux à la sécurisation des élections à condition qu’elle soit mieux amendée par les députés. Par ailleurs, le jeune avocat a insisté sur l’implication des Maliens à tous les niveaux pour que cette élection soit la sortie définitive du Mali de l’interminable crise. Ras Bath électrolyse la salle Par coïncidence, le célèbre chroniqueur Ras Bath dans sa tournée en première région a décidé de faire acte de présence à la conférence-débat des jeunes cadres de l’URD et les cadres du parti. Rasta connu de son art oratoire révolutionnaire a galvanisé la salle en critiquant le bilan d’IBK comme la plus grande catastrophe que le Mali n’ait jamais connu. Pire, il soutient que le Président de la République n’a pas honoré ses engagements et il ne mérite plus la confiance du peuple. Ce speech du Rasta a été nourri par un tonnerre d’applaudissements dans la salle. Mais avant l’intervention du Rasta, Dr Madou Diallo a tenu le public en haleine concernant la crise que traverse le Mali. Et puis il propose des solutions pour sortir le Mali de l’impasse. Ensuite l’ancien secrétaire général de l’assemblée nationale non moins ancien président du mouvement des jeunes de l’Union pour la République et la Démocratie a développé la position stratégique du parti URD dans l’international libéral. Cette idéologie politique aujourd’hui contrôle le monde démocratique moderne. Ce modèle de gouvernance est réservé à des visionnaires et des expérimentés comme Soumaila Cissé, futur candidat du parti de la poignée de mains. C’est ainsi que Abdrahamane Diarra, l’un des jeunes les plus influents du Mali et puissant président du mouvement national des jeunes de l’URD a brossé le portrait politique de Soumi Champion avant de développer ses parcours professionnels partout où il est passé. Autrement dit M. Diarra a rappelé que Soumaila Cissé fut le secrétaire général de la présidence. Il rappelle son séjour brillant de la CMDT et l’ACI en passant par ses années riches au ministère des finances et infrastructures jusqu’à ses 9 ans à la tête de l’UEMOA. Un parcours riche et sans faute qui a émerveillé une salle archicomble. Moussa Sey Diallo, l’une des figures de proue des cadres de l’URD a clôturé les interventions en éclairant la lanterne des participants sur la réforme que Soumaila Cissé a pour le Mali. Pour ce faire, il cite les Kayesiens comme un peuple modèle, brave et fier qui a su montrer l’exemple d’une reforme dans le quotidien. « La région est la seule qui a rapporté la coupe du Mali, je suis persuadé que le même peuple Kayesien s’est inscrit dans l’esprit de la réforme pour un changement profond. Les femmes qui étaient massivement présentes dans la salle ont reçu l’appel de Fatoumata Soumaré et NaourataSalia Touré les invitant à sortir massivement pour accomplir leur devoir de citoyenneté. Une assistante édifiée et éclairée s’est engagée à battre campagne pour un candidat visionnaire comme Soumaila Cissé. « Nous avons compris et appris et nous nous battrons pour un candidat visionnaire », s’engage Karim Sissoko l’un des jeunes leaders à Kayes. Pour la consistance, la délégation était composée de Maître Demba chargé de la communication du bureau national, Docteur Madou Diallo, chargé des relations extérieures, Abdrahamane Diarra, président du mouvement national des jeunes, Moussa Sey Diallo chargé de communication adjoint, Mme Fatoumata Soumaré, membre du bureau national, Mme Sidibé NaourataSalia Touré, une femme engagée de l’URD . Correspondance particulière Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here