Ambassade de France au Mali : « parcours du combattant » pour les demandeurs de visa

2
Obtenir un visa Schengen relève du parcours du combattant dans de nombreux pays d’Afrique et surtout au Mali. Pour l’obtention de cette autorisation de voyage en Europe, au Mali l’Ambassade de France enregistre le plus grand nombre de demandes de visa. Celle-ci doit se faire maximum 3 mois, ou minimum 1 mois avant la date de départ. Un sésame précieux pour le quel beaucoup de Maliens, candidats aux voyages en Europe, rêvent d’obtenir pour des raisons diverses. Quels sont les dossiers à fournir ? Quelle procédure à suivre ? Reportage. Un formulaire à remplir, une quittance à payer à la banque, la copie du passeport et de l'extrait de naissance, un relevé de compte, un justificatif d'hébergement, une assurance, une réservation de billet. Ce sont entre autres les documents à fournir pour l'obtention d'un visa Schengen. Nous sommes devant l'Ambassade de la France à Bamako où on peut voir une longue file à la quête d'un visa. Cette femme vient de sortir de l'Ambassade. A la question de savoir c'était comment ?, la déception se lit sur le visage. « J’étais venue pour le visa, mais je ne l'ai pas eu. Tous mes dossiers étaient au complet. Franchement, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas eu. Ils ont refusé c'est tout », témoigne-t-elle. Un instant après, une autre femme sort de l'ambassade. Lorsqu’on lui demande quelle a été la suite donnée à sa demande de visa ?, la satisfaction est là. La candidate, qui n’est à sa première demande, est heureuse d’obtenir le sésame précieux. « Quand on m'a appelé, je suis partie présenter mes dossiers. Puisque ce n’était pas ma première fois, donc ils ne m'ont pas posé trop de questions. Donc, ils ont juste pris mes dossiers, ils ont feuilleté quelques secondes, ils m'ont dit de payer pour le visa et c'est tout. Ils m'ont dit d'aller prendre ça le 3 au lieu de la date que j’avais choisie », nous a déclaré la candidate heureuse à la demande de visa Schengen. Devant l’Ambassade de France, plusieurs personnes sont regroupées sous l'arbre de l'autre côté du goudron. Ils sont remplissent des documents. Lorsqu’on leur demande ce qu’ils font ici, « ils se présentent comme « des facilitateurs ». « Généralement ceux qui viennent ici sont des illettrés. Pour leur faciliter la tache, on leur montre le chemin. Quand il s'agit d'une demande de visa, il y a des formulaires pour ça », dit-il. Avant d’ajouter : « nous, on remplit les formulaires, les pièces à fournir également, on les imprime, on les amène, on donne la liste des pièces à fournir à la personne, et elle les amène. Nous on ne travaille pas à l'ambassade, on est devant l'ambassade. On n'est en aucun contact avec les agents de l’intérieur ». Les responsables de l'ambassade de la France au Mali, eux, n'ont pas voulu réagir sur ce sujet. Ils estiment que toutes les informations relatives aux visas Schengen sont disponibles sur le site du consulat. Du côté de la France également, les Maliens se disent confrontés à beaucoup des difficultés quant à l'obtention de documents administratifs, notamment le visa. Cette difficulté, selon eux, est « la conséquence d'une mauvaise organisation, et d'un manque de qualification des agents services consulaires ». Les responsables de Maliens de l’extérieur demandent aux autorités maliennes de s'investir pour améliorer cette situation. Sadio Diakité, Secrétaire général du Haut Conseil de Maliens de l’extérieu Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here