Arret du train Voyageur : Un cheminot accuse l’opposition

2
elon T. Thiam, un cheminot malien travaillant pour la société Transrail depuis plus d’une décennie, l’arrêt du train voyageur serait provoqué par une partie du syndicat et des mécaniciens qui, révèle-t-il, seraient tous manipulés par des cadres de l’opposition. Le témoignage : « La reprise du trafic ferroviaire menacée par les ennemis du Mali qui infiltrent le syndicat des cheminots pour un arrêt total du train voyageur Bamako-Kayes contre les usagers des rails. C’était prévisible depuis quelques moments que la reprise du train voyageur ne fera pas le bonheur des opposants politiques d’IBK. Nombreuses sont les populations riveraines des rails d’être optimistes pour la reprise du train voyageur après une dizaine d’année d’arrêt total. L‘État malien a fait tout son mieux pour faciliter cette reprise afin de permettre aux populations la libre circulation et leurs mieux être avec la reprise des activités commerciales au bord des rails. Une seule locomotive que tous devraient bien entretenir et éviter une quelconque panne. Voilà qu’avec la panne de la locomotive due à une pièce manquante, les mécaniciens experts dans la réparation ont abandonné le garage pour prendre la clé de revendiquer leur avancement professionnel. Profitant de cette situation le syndicat également prépare une grève pour le rappel des salaires. L’État Malien il y a quelques semaines avait consenti un grand effort pour payer le salaire d’un mois des travailleurs de Transail. Maintenant le politique s’en mêle à l’approche des campagnes électorales et ils sont prêts à tout faire en sorte que le train s’arrête aussi longtemps pour pousser les électeurs potentiels à bouder les urnes ou à aller à un vote contre le pouvoir actuel. Un homme politique avait même voyagé à bord de ce train pour se rendre à Kayes. Chacun sera rattrapé par ses intrigues. Étant cheminot je ne suis pas prêt à revivre un second calvaire de 10 ans car mieux vaut que le train continue à rouler dans les difficultés que de s’arrêter définitivement. Thiam ». NB : Pour sa protection, nous avons changé le nom du cheminot en colère contre leur syndicat mais aussi certains leaders de l’opposition. Nous y reviendrons. 30minutes.net 22 avril 2018 Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here