Guerre entre les deux sections syndicales de la protection civile : Le Chef de la Division du Personnel, le Commandant Mamadou Kéita, appelle à l’apaisement et à l’union sacrée à tous les niveaux !

3
Depuis ces derniers temps, rien ne va plus entre la section syndicale de la protection civile, affiliée à l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), et le Syndicat national des fonctionnaires de la protection civile affilié à la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM). Le chef de la Division du personnel , le commandant Mamadou Kéita, que nous avons rapproché, appelle à l’apaisement et à l’union sacrée à tous les niveaux pour le bonheur de la Protection Civile. La mésentente entre les deux syndicats découle d’un problème d’avancement en grade et le poste de président de la commission de recrutement. « Quand le problème de la nomination du président de la commission de recrutement est venu sur la table de la Direction générale, j’étais à l’école comme Commandant de compagnie de soutien et d’instruction. Donc, ce projet n’est pas fait en mon temps », explique le Commandant Mamadou Kéita. Avant de poursuivre : « Mais le jour où le Directeur a décidé de convoquer une réunion des cadres de la Protection civile de Bamako comme à l’Intérieur, j’étais dans la salle. Ce jour-là, j’avais pris fonction à la Direction générale en qualité de chef de division du personnel. J’avais les échos par-ci par-là et à ma grande surprise le Directeur titre éclair tous les cadres de la protection civile peuvent en témoigner ». A en croire le Commandant Kéita, le Directeur a indiqué que le projet a été élaboré au niveau de la Direction des ressources humaines suite au constat de l’insuffisance de la loi qui est en vigueur par la Direction générale des ressources humaines de la sécurité. « Sachant bien que les personnels qui doivent être motivés, ont été lésés par la loi en vigueur. Une loi est une loi même si elle est mauvaise elle doit être appliquée. Mais si la direction générale de la ressource humaine de la sécurité est venue en sauveur, moi chef du personnel, je trouve que c’est salutaire et ça n’engage que ma personne. Mon poste de chef du personnel ne me permet pas de faire la distinction entre les personnels », a laissé entendre M, Kéita. Avant d’expliquer : « l’information a été donnée au Directeur en présence de tous les cadres de la protection civile, des sous directeurs même les élèves administrateurs qui étaient en formation, étaient dans la salle. Le Directeur a été très clair. Il a affirmé que l’instruction émane d’une hiérarchie qui était au-dessus de lui. Mais on avait d’autres informations soi-disant que le projet a été élaboré dans la Direction générale. La nomination n’a pas été faite dans les normes. En tant que chef du personnel je dois être le garant de la loi au-delà de tout ça toutes les deux parties syndicalistes sont unanime là-dessus qu’il y a des insuffisances dans cette loi dont». Appel à la retenue et à l’union Le Commandant Kéita n’a pas manqué d’appeler les deux syndicats à l’apaisement et à l’union sacré pour l’avancement et le bonheur de la Protection Civile. « Si les deux parties sont là à œuvrer pour le bonheur de la Protection civile qu’ils se réunissent autour de la même table pour dégager quelque chose de souhaitable pour la protection civile afin d’atteindre les objectifs fixées par la Direction », a-t-il indiqué. Avant de poursuivre : « sinon le fait de travailler chacun de leur côté n’aura rien de bénéfique pour la Protection civile. Que ça soit aujourd’hui ou demain les deux syndicats vont forcément travailler ensemble pour la protection civile ». Il a également lancé un vibrant appel aux plus hautes autorités de la Protection civile à se donner la main et de suivre l’organigramme instauré. « Je pense que ce qui est important c’est l’union sacrée autour de la Protection civile à tous les niveaux pour un meilleur avenir de la protection civile », a souligné le Chef de la Division du personnel de la Direction Générale de la Protection Civile, M. Kéita. Avant de conclure en demandant à toutes les couches de la Protection civile de s’unir autour de la corporation qui les lie tous, de laisser les choses inutiles de côté et de se battre pour le concret. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here