Projet Intégrity IDOL Mali 2018 : Cinq juges incorruptibles seront honorés

5
Dans le cadre de la campagne nationale du Projet Intégrity IDOL Mali édition 2018, Moussa Kondo, Directeur Pays d’Accountability Lab Mali a édifié la presse sur le projet, sa mission et ses principes. C’était au mémorial Modibo Keita le mercredi 18 avril dernier. La campagne « Ensemble, identifions et célébrons les fonctionnaires honnêtes et intègres de l’administration publique » du Projet Intégrity Idol Mali est une campagne nationale qui se passe sur le terrain et sur internet, la radio et la télé. Elle sensibilise la population sur la question de redévabilité mais aussi sur la bonne gestion des affaires publiques. C’est une campagne positive qui vise à identifier sur les lieux, les fonctionnaires honnêtes et intègres de l’administration publique qui sont d’ailleurs les maîtres d’œuvre de la mise en œuvre de la politique nationale de développement de tous les secteurs. Selon le directeur pays Accountability Lab, le mécanisme s’articule autour d’un recrutement des volontaires à travers le pays. Ces jeunes volontaires sont ensuite formés sur les questions de redévabilité de campagne, à savoir quel est leur rôle en tant que jeunes dans la société et exiger que les autorités soient plus redevables par rapport aux décisions qu’elles prennent au nom de la communauté et celles en rapport aux engagements financiers qu’elles prennent au nom de la communauté. « Après cette phase, il y a la phase de formation sur l’aspect Intégrity Idol qui leur permet de comprendre de quoi il s’agit et comment remplir les fiches. Une fois cette formation terminée, ils descendent sur le terrain et à travers un questionnaire qu’ils renseignent auprès des populations, ils dénicheront les fonctionnaires honnêtes, intègres qui viennent régulièrement à l’heure au travail, qui n’utilisent pas les biens et autres matériels de l’administration à leurs propres fins et qui sont courtois avec les autres, qu’ils soient riches ou pauvres », a expliqué M. Kondo. A noter que cette année, au-delà des fonctionnaires de l’administration publique, M. Kondo et ses partenaires souhaitent mettre un accent particulier sur les juges de notre pays. Cela, du fait que l’impunité sera la cause de la multiplicité des problèmes. « Je ne dirais pas que le juge ne fait pas son travail, mais il y a peut-être un problème de communication entre la cour d’une manière générale et la population en particulier. Donc, on veut chercher et identifier cinq juges à travers le pays, faire des reportages télé sur eux et diffuser cela à la télé », a-t-il conclu. Bourama Camara, stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here