Amadou Koné Jimmy, président de l’Attelagir : « L’idéologie d’un rasta n’est pas l’incitation à la violence

16
En conférence débat la semaine dernière, le président de l’association Attelagir, nom moins rasta de son état, Amadou Koné Jimmy a saisi l’occasion pour fustiger la façon dont, certains hommes politiques et activistes s’y prennent au régime en place dirigé par I B K. Des mises en garde qui valent aussi pour l’ensemble des forces vives de la nation, dont les préoccupations du moment doivent être uniquement celles permettant au Mali de préserver la paix Ils, ce sont Moussa Mara, Mohamed Ali Bathily, Moutaga Tall, tous anciens collaborateurs du président IBK pour avoir participé au régime comme ministres et premier ministre. On se rappelle, au lendemain de l’élection d’Ibrahim Boubacar Keita à la magistrature suprême en 2013, ils avaient tous élu domicile à Sébénikoro où ils avaient tous promis et prendre des engagements à soutenir IBK jusqu’à la fin de son Mandat. Ils avaient de chance d’incarner un certain espoir pour IBK et le peuple malien s’ils étaient allés au bout de leurs engagements ! Mais, comme dirait l’autre, si IBK savait ! Tout compte fait, un homme digne et honnête va au bout de ses engagements quel que soit la situation. Ils, ce sont Moussa Mara, Mohamed Ali Bathily, Moutaga Tall, trois types de politiciens, porteurs de discours nouveaux. Un enthousiasme avait été créé quand IBK leurs avait fait appel dans son gouvernement. Malheureusement, ces trois hommes, qui avaient suscité de l’espoir dans les rangs du régime d’IBK, ont aussi fini par assassiner cet espoir sacrifiant du coup le Mali sur l’autel des ambitions personnelles démesurées. De par leur attitude, ils ont prouvé qu’ils ne sont pas animés de dignité, d’honnêteté et d’intégrité et le peuple malien n’est pas à même de cautionner avec ce type de politicien prêt à tout et qui change de veste en fonction de ces ambitions personnelles, a-t-il affirmé. Ils, ce sont Tiéblé Dramé, Soumaila Cissé et Modibo Sidibé qui ont trahi le Mali. Le peuple malien se rappelle en 2012 où ils ont fait appel à la CDEAO pour mettre le Mali sous embargo. Ils, ce sont Rast Bath et son clan qui veulent poussés le peuple malien à la violence. Pour Jimmy, un rasta n’incite pas à la violence, l’idéologie d’un rasta c’est la non-violence et la culture de la paix contrairement à certains qui se réclament du rasta au Mali et qui incite à la violence. Selon Jimmy, Hailé Sélassié, Bob Marlaye, Alpha Blondy eux tous ont œuvré pour la non-violence et la paix non seulement dans leur pays, mais aussi dans le monde entier. Pour Mr Koné, le problème est malien et la solution ne peut être que malien. « Le Mali ne peut être que ce que tu en feras, ce n’est pas un mot, mais le comportement ». D’où la nécessité pour lui, non pas une question d’homme, mais que les maliens se donnent la main, laissant de côté tous les intérêts partisanes et personnels pour parler du Mali. Peu importe comment on va l’appeler, pour préserver le Mali que Kankou Moussa, Soni Aliber, Samory Touré, Soundjata Keita, Askia Mohamed, Cheick Hamala, Père Luc Sangaré nous ont légués. N T Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here