Le répertoire des chefs de villages et de quartiers de Ségou remis à IBK : Le lobbying de CRI 2002 pour la revalorisation des chefs traditionnels commence à porter fruit

35
Dans le cadre de sa visite de trois jours dans la région de Ségou, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta a rencontré, le mardi 24 avril dernier, dans l’après-midi, au Stade Amary, quelque 2 331 chefs de village et plus de 200 conseillers de la région hôte. Après avoir reçu le répertoire des chefs de villages et de quartiers conçu par CRI 2002, IBK s’est engagé à prendre des mesures idoines pour faire appliquer la loi sur la nomination des chefs de villages dont seulement 30% ont reçu leur acte de nomination. Si cette initiative a été organisée par le département du Développement Local, il faut souligner qu’elle a été rendue possible grâce à la mise en place récente de la Coordination des chefs de quartiers et de villages de la région de Ségou par CRI 2002 présidé par Dr Abdoulaye Sall. Cela dans le cadre de son programme pour l’implication des autorités locales dans le processus de décentralisation au niveau local financé par les Coopérations Suisse et Luxembourgeoise. Ce processus a permis aujourd’hui la mise en place des Coordinations des chefs de quartiers et de villages des régions de Ségou, Sikasso et Mopti. Ces répertoires réalisés en plusieurs tomes et qui comportent les coordonnées de plus de 5 000 chefs de villages et de quartiers, ont été remis officiellement au gouvernement, le 19 avril dernier, à travers le chef de cabinet du ministre des collectivités locales. Cette rencontre de Ségou a permis à la Coordination présidée par Oumar Togora de remercier d’abord le président de la République de cette initiative, première du genre à leur égards. Il a aussi salué tout l’appui dont les chefs de villages et de quartiers ont bénéficié de la part de CRI 2002 et son président Abdoulaye Sall avant d’insister sur l’importance de ce document. En effet, ces répertoires permettent de mettre en contact tous ces chefs de villages entre eux-même d’abord, puis avec les autorités communales, régionales et nationales. Togora a donc remis ce répertoire au chef de l’Etat, qui, désormais à partir de son bureau, peut appeler n’importe quel chef de village ou de quartier des régions couvertes pour s’enquérir d’une situation. Le président de la coordination de Ségou a évoqué la non-application de la loi sur la nomination des chefs de quartiers adoptée depuis 2006. En effet, seuls 30% des chefs de villages et de quartiers disposent de leur acte de nomination délivré par l’administration. Les représentants des chefs de villages ont saisi l’opportunité pour présenter un certain nombre de difficultés auxquelles font face leurs localités respectives. Le président IBK, de son côté, a promis de prendre des mesures idoines pour faire appliquer la loi dans les meilleurs délais. Il les a remerciés pour leur acte de patriotisme avant de leur remettre une enveloppe symbolique de 30 millions de FCFA. YC

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here