Energie : Bientôt l’électrification de 140 villages de la région de Kayes

2
L’Assemblée nationale du Mali a adopté le jeudi 26 avril 2018, le projet de loi portant ratification de l'Ordonnance n°2017- 033/P-RM du 26 Septembre 2017 autorisant la ratification de la Convention de Gestion de l'Energie des Ouvrages du Haut Bassin du Fleuve Sénégal en Guinée, signée à Conakry (Guinée), le 17 Mai 2017, par les Chefs d'Etat de l'Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS). Il ressort de ce texte que l'OMVS a réalisé des programmes d'électrification rurale dans tous les Etats membres (Mali-Mauritanie-Sénégal). Le rapport de la commission saisie au fond de l’Assemblée nationale précise qu’au Mali, l’électrification de 140 villages de la région de Kayes est prévue dans le cadre de ce programme. Le texte a été approuvé par les députés à hauteur de 123 voix pour, zéro contre et zéro abstention. La séance plénière tenue dans la salle Modibo Keïta de l’Assemblée nationale était présidée par le président de l’Hémicycle, l’honorable, Issaka Sidibé en présence du ministre de l’énergie et de l’eau, Malick Alhousseyni qui défendait ledit projet de loi. Selon le rapporteur de la commission de l'Eau, de l'Energie, des Industries, des Mines, de l'Artisanat , du Tourisme et des Technologies, Youssouf Aya, l’ordonnance, initiée par le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, a été adoptée par le Conseil des ministres en sa séance du 30 Aout 2017. « L'OMVS a réalisé des programmes d'électrification rurale dans tous les Etats membres (Mali-Mauritanie-Sénégal). Le programme pour la Guinée est en cours de préparation. Dans le cadre de la mise en œuvre d'un programme d'électrification rurale plus ambitieux, l'OMVS a mis en place un fonds d'électrification rurale. L'électrification d’environ 140 villages de la région de Kayes est prévue dans le cadre de ce programme », a-t-il dit. A l’en croire, les difficultés rencontrées par l'OMVS sont essentiellement d'ordre financier. La commission saisie au fond a demandé au gouvernement de procéder rapidement au recrutement du personnel qualifié et prendre les dispositions nécessaires pour la maîtrise d'ouvrage déléguée du projet de construction du barrage de Koukoutamba, et d’amener l'Agence de Gestion de l'Energie des Ouvrages du Haut-Bassin du Fleuve Sénégal en Guinée (SOGEOH) à s'inspirer de l'expérience de la SOGEM qui a assuré la maîtrise d'ouvrages de plusieurs projets de centrales hydroélectriques (Manantali, Félou, Gouina) pour accélérer la mise en œuvre des ouvrages du Haut Bassin en Guinée principalement le barrage hydroélectrique de Koukoutamba. Lors des débats, Akaïdy M Touré a invité les initiateurs du projet de loi à trouver une solution au problème d’ordre financier. Selon le ministre de l’énergie et de l’eau qui défendait la loi, il s’est contenté d’apprécier la qualité du rapport fourni par la commission saisie au fond. A l’issu donc des débats, le projet de loi a été adopté par les députés à hauteur de 123 voix pour, zéro contre et zéro abstention. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here