Rencontre IBK avec les forces vives de Ségou: la confiance renouvelée pour la continuité

6
Le président de la république, Ibrahim Boubacar KEITA, a échangé avec les forces vives de Ségou, le mercredi soir, pour s’enquérir de leurs préoccupations. Cette rencontre, qui a eu comme cadre la salle de cinéma Miérouba, a enregistré la présence de plusieurs membres du gouvernement ; du gouverneur de Ségou ; des autorités communales et coutumières ; des représentants des confessions religieuses ; des femmes, des jeunes, des représentants des chambres consulaires et de métiers, des partis politiques, des syndicats, des associations… Comme le veut la tradition, les mots de bienvenue ont été adressés à l’hôte du jour par le Réseau des communautaires traditionnels pour le développement (RECOTRADE). À la suite des maitres de la parole, l’honneur est revenu au gouverneur de la région de Ségou, l’inspecteur général des eaux et forêts, Biramou SISSOKO, de faire une présentation sommaire sur le plan physique, administratif et socio-économique de la quatrième région. Il a informé que la situation la plus préoccupante en quatrième région demeure celle liée à l’insécurité. Le gouverneur a affirmé que dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de sécurisation intégrée des régions du Centre, des mesures ont été prises pour le retour de l’administration et des services sociaux de base dans les zones en proie à l’insécurité. S’agissant des préparatifs des prochaines échéances électorales, le chef de l’exécutif régional a informé que les autorités administratives, les élus et les partis politiques sont mobilisés pour la réussite de l’élection présidentielle de juillet prochain dans la transparence et la sérénité. Pour ce faire, il a indiqué que des organes de pilotage ont été créés et que la configuration des bureaux de vote, conformément aux nouvelles dispositions de la loi électorale, est en cours. L’inspecteur général SISSOKO a saisi l’occasion pour remercier le chef de l’État pour les nombreuses réalisations faites et les chantiers en cours dans la région de Ségou. Selon lui, grâce aux actions du chef de l’État, les nuages qui obscurcissaient l’horizon à Ségou se dissipent tant dans le domaine socioéconomique que sécuritaire. Confiance renouvelée Le porte-parole des notables de Ségou, Alwata DIARRA, a exprimé avec satisfaction la reconnaissance des populations de la cité des Balanzans au président Ibrahim Boubacar KEITA pour les actions réalisées et celles en cours. Les notables, par la voix du vieux Alwata DIARRA, ont formulé des bénédictions pour la réussite du mandat du président de la République. À leur tour, les représentants des confessions religieuses (les musulmans, les protestants et les catholiques) ont témoigné de l’atmosphère bon-enfant qui existe entre les religions à Ségou. Aussi, les leaders religieux ont tour à tour apprécié l’engagement constant que le chef de l’État ne cesse de manifester pour le développement de leur localité. Ils ont appelé le présidé IBK à renforcer davantage l’estime qu’il a envers les pauvres. Le porte-parole de la communauté musulmane, Youssouf DJIRE, a salué le président pour ses œuvres tout en lui rappelant qu’‘’il est impossible que l’unanimité soit faite autour de lui quand on sait que Dieu même n’a pas bénéficié cette faveur, encore moins prophète’’. Le représentant de l’Église catholique, l’Abbé Joseph CAMARA, a félicité le chef de l’État pour les bonnes initiatives de réconciliation et pour les chantiers de développement réalisés. ‘’Au nom de l’Église catholique de Ségou, je vous souhaite bon vent dans votre ministère. Que le seigneur vous apporte les ressources morales et matérielles pour assurer votre mission à temps et en contre temps pour l’épanouissement de la nation malienne. Que Dieu soit avec vous. Que le seigneur vous dote de l’esprit d’intelligence, de sagesse, de discernement pour guider à bon port la Nation malienne…’’, a imploré l’Abbé Joseph CAMARA. Quant au représentant de l’église catholique, le Pasteur Joseph DIABATE, il a conseillé ceci : « Monsieur le président, ayez le courage d’appliquer la bonté, ayez le courage d’appliquer la justice, ayez le courage d’être fidèle à Dieu et ayez le courage d’apporter la paix à ce pays ». Appel et assurance ségoviens Pour sa part, la porte-parole des femmes, KONE Aminata SISSOKO, a déclaré que’avec le président Ibrahim Boubacar KEITA, les femmes ont eu l’honneur, la considération et ont bénéficié une part non négligeable dans toutes les réalisations faites. Elle a salué le président pour la réalisation des centres de santé à l’intérieur du pays, leur dotation en équipements et en ambulances ; le renforcement des programmes de vaccinations à l’intention des enfants ; son engagement pour la santé des personnes âgées ; les mesures pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens ; les plateformes de formation à l’intention des femmes ; l’appui aux projets des femmes en vue de leur autonomisation avec la mise en place du FAFE… Mme KONE Aminata SISSOKO a enfin plaidé pour la construction et l’équipement d’un siège pour la CAFO de Ségou. Abondant dans le même sens, le président de la jeunesse de Ségou, Moussa Ibrahim TRAORE, a affirmé que l’ingratitude n’est pas ségovienne. Il a adressé des messages de remerciement des jeunes de la quatrième région pour leur dotation en cages flottantes et le PROCEJ. Il n’a pas manqué de souligner que malgré les efforts déployés, le chômage perdure toujours, tout en appelant le gouvernement à renforcer son engagement pour absorber ce fléau qui frappe beaucoup de jeunes. Le représentant de l’opposition, Mamadou SYLLA, a demandé au chef de l’État d’écouter et de bien entretenir l’opposition, car dit-il, elle demeure pour lui un conseillé sûr parmi tous ses conseillers. Il a insisté sur le fait que l’insécurité et le manque d’emploi sont des préoccupations majeures dans la région de Ségou. Il a enfin remercié le président de la République pour l’inauguration des différentes infrastructures tout en lui souhaitant courage et bon séjour dans la cité des Balazans. De son côté, la porte-parole de la Convention de la majorité présidentielle (CMP), l’honorable TAMBE Saran SANGARE, a remercié le chef de l’État pour l’amour qu’il a pour Ségou. Selon elle, cela se justifie par les actions concrètes réalisées et les quatre visites déjà effectuées par IBK à Ségou depuis son accession à la magistrature suprême. Elle a rassuré du soutien concret de la population de Ségou à IBK. L’honorable TAMBE Saran SANGARE a appelé le président IBK à se porter candidat à la présidentielle à venir. Elle a déclaré qu’en attendant la déclaration de candidature du président, la population de Ségou l’investit comme candidat en le ‘’rassurant qu’il ne sera pas battu dans la cité des balanzans’’. La cause du Mali À la suite de ces intervenants, c’est un président réconforté qui a pris la parole dans une salle pleine à craquer de concitoyens acquis à sa cause. Le président de la république a déclaré que la mobilisation de la population de Ségou en sa cause, au cours de cette visite, s’explique par leur amour pour la Patrie et la confiance qu’elle porte sur sa personne. Il a réaffirmé son engagement pour la recherche de la paix sur l’ensemble du territoire, pour le développement, pour l’éducation des enfants, pour la santé… IBK a affirmé qu’il mène depuis plus de 50 ans des réflexions sur la vie du pays. Ce qui lui fait dire que ‘’Boua’’ a fait beaucoup de choses au service de la nation et connait un peu la politique. Il a expliqué que la démocratie donne la chance à ce que chacun joue sa partition dans la construction du pays et que la majorité doit travailler pour tous les citoyens. Il a rappelé que lors de l’élection présidentielle de 2013, les Maliens l’ont plébiscité à la magistrature suprême avec 77 % des suffrages. Selon le chef de l’État, si la démocratie est réelle, ce score prouve à suffisance qu’il a la confiance des Maliens pour œuvrer à la satisfaction de leurs préoccupations. Il a soutenu que beaucoup a été fait déjà fait dans ce sens. Pour lui, les populations doivent comprendre que cette mission qu’il effectue en quatrième région est faite pour la cause du pays et leur mobilisation en grand nombre pour l’accueillir ne fait que lui réconforter. Le président de la république a balayé d’un revers de main, les opinions qui soutiennent qu’il est en campagne pour l’élection présidentielle à venir. Il a demandé à ses opposants d’être patients en indiquant qu’il n’est pas ‘’un avide de pouvoir, mais un président qui a le Mali dans son cœur’’. IBK a lancé à ses détracteurs qu’il ne peut être comparé à aucun politicien au Mali. La charité présidentielle Le chef de l’État a enseigné que le pouvoir est un don de Dieu et que l’homme doit avoir de la retenue dans ce monde d’ici-bas. Il a clamé haut et fort sa bonne foi et écarté toute intention, de sa part, de nourrir la haine envers qui que ce soit. Selon lui, tout bon compatriote doit applaudir les actions réalisées dans son pays, peu importe la personne qui les fait. Car, dit-il, les hommes passent, mais la Nation reste. Le chef de l’État a, par ailleurs, réaffirmé sa détermination à renforcer les capacités des forces armées et de sécurité pour les permettre d’assurer convenablement la défense de la Patrie. Répondant aux détracteurs qui l’accusent de dilapider l’argent du contribuable malien, le président de la République a mis quiconque au défi de montrer les preuves de ces fausses accusations. Il a soutenu que l’économie malienne se porte bien si bien que le Mali se classe troisième dans la zone UEMOA. Selon lui, l’opposition peut critiquer, mais de façon objective. Il a levé l’équivoque sur toute intention de détourner les fonds de l’Etat en affirmant avoir toujours demandé à Dieu de l’épargner de tout bonheur bénéfique qu’à lui seul et à son entourage, au détriment du pays. La rencontre avec les forces vives de Ségou a été l’occasion pour le président de la république de procéder à la remise de 145 panneaux solaires et équipements pour les centres de santé ; 100 000 kits scolaires pour les élèves de la première année fondamentale ; 5 appareils de dialyse ; 1 camion-benne avec trois caissons ; 100 brouettes, 100 pelles, 100 râteaux, 100 paires de bottes, 100 paires de gants et 200 balais pour l’assainissement de la ville ; et enfin 5 tonnes de riz, 7 bœufs, 3 millions de FCFA pour les orphelins et les personnes vivants avec le VIH Sida. PAR MODIBO KONE ENVOYE SPÉCIAL Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here