Reporter sans frontière : Le Sénégal occupe la 7e place sur le continent

4
Mercredi 25 avril 2018, le reporter sans frontière (RSF) a publié son rapport annuel sur la liberté de la presse dans lequel le Sénégal occupe la 7e place sur le continent africain. Du 58e , le Sénégal se retrouve au 50e rang. Cela marque une avancée de 8 rangs entre 2017 et 2018 en matière de la protection de la liberté de presse dans le pays. Cela relève du nouveau classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans Frontière (RSF). En Afrique, le Sénégal est classé 7e. Il vient après le Ghana qui est 23e, la Namibie qui occupe la 26e place, l’Afrique du Sud qui arrive à la 28e place, le Cap-Vert qui gagne la 29e position, le Burkina Faso qui se trouve à la 41e position et le Botswana au 48e. Il convient de rappeler que ce classement mondial de la liberté de la presse fait état de répressions contre les journalistes dans près de 180 pays. À travers ce rapport 2018, le RSF déplore le « climat de haine de plus en plus marqué contre les journalistes ». Bien vrai qu’il y ait eu une nette amélioration des conditions de travail des journalistes dans beaucoup de pays africains, le Reporter Sans Frontière exprime son souhait de voir ces chiffres améliorés au cours des années à venir. Il faut noter que dans plusieurs pays africains, les coupures d’Internet, les agressions et arrestations des journalistes sont devenues monnaies courantes. Le Cameroun et la République démocratique du Congo sont confrontés à ce problème de coupure d’Internet intempestif. Le souhait du RSF est d’arriver en Afrique à des presses indépendantes et sécurisées dans leurs actions. Il faut noter de passage que le Mali quitte la 116e place pour la 115e . Fousseni TOGOLA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here