Usage des faux cils par les femmes : La beauté au risque des maladies oculaires

4
A Bamako, les femmes utilisent fréquemment les faux cils pour se faire ‘’belles’’ lors des cérémonies de mariage ou de baptême. Mais cet accessoire de mode n’est pas sans conséquence sur la santé oculaire de ses utilisatrices. Djénéba Diakité est promotrice d’un salon de beauté à Darsalam. Elle exerce ce métier depuis une dizaine d’années. Selon elle, les faux cils sont utilisés par les femmes, généralement les week-ends pour les mariages. Et le prix par unité varie entre 1000 FCFA et 2000 FCFA en fonction de la qualité du produit et du pouvoir d’achat de la cliente. « Certains faux cils sont longs et d’autres sont courts », a-t-elle expliqué. Cependant, si les femmes les utilisent pour se rendre belles, beaucoup d’entre elles se retrouvent après à l’Institut d’Ophtalmologie Tropicale d’Afrique (Iota) pour des problèmes au niveau des yeux. Et pour cause, selon Dr Samba Traoré, ophtalmologue à l’IOTA, les produits chimiques utilisés pour placer les faux cils sur les paupières provoquent des irritations chez certaines femmes. «Les faux cils sont placés à l’aide de colles à l’intérieur des paupières. Cela provoque une conjonctivite et d’autres types d’affections dangereuses pour la vue », explique Dr Samba Traoré. D’après lui, entre quatre ou cinq cas sont pris en charge par jour à l’IOTA. « Les lundis au lendemain des mariages généralement célébrés les dimanches, les patientes victimes des conséquences des faux cils sont plus nombreuses », a-t-il précisé. Pour Djénéba Diakité, ce problème de santé oculaire est souvent causé par l’inexpérience des coiffeuses. Mais aussi par la qualité des colles utilisées pour fixer les faux cils. Par ailleurs, elle conseille aux femmes de les porter au-delà de deux semaines. Adiarra Coulibaly et Marie Djané (stagiaires) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here