L’atelier : la note du Premier ministre

8
Ce deuxième jour de l’atelier de réflexion sur ’’ les aspects Défense et Sécurité de la feuille de route pour la mise en œuvre du chronogramme d’actions prioritaires de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger’’ a été marqué, ce 27 avril 2018, par la présence du Premier ministre et du ministre de la Défense. Pour le PM, cet atelier dénote des avancées réelles dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger ainsi que la confiance mutuelle entre les différentes parties. La rencontre touche le volet le plus sensible qu’est les critères et les conditions d’intégration des ex-combattants dans les Forces de défense et de sécurité. Le PM a fait savoir qu’il y aura un recrutement parmi les membres de ces mouvements, mais pas d’intégration. ‘’Nous allons recruter certains de ces combattants. L’Etat a besoin de plus d’éléments pour la sécurité de notre pays car il est vaste’’. Le PM Maïga a insisté sur la proposition concrète de solutions pour sécuriser les régions nord de notre pays. ‘’Je ne veux pas d’un énième plan d’action pour la création des entités (unités spéciales) chargées de sécuriser les régions du nord sous l’autorité de l’Etat-Major-Général des Armées. L’atelier continuera jusqu’à l’obtention de propositions concrètes sur ces questions’’ a-t-il déclaré. Par contre, des recommandations sur les autres points comme les salaires sont possibles. Il souhaite également que les discutions s’étendent sur l’article 30 de l’accord pour la paix et la réconciliation en plus de l’article 17 du même accord. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here