Ménaka : Le MSA condamne le lâche assassinat de 43 civils de la communauté Idaksahak

5
Après le raid meurtrier lancé hier par des éléments de Daesch au Grand Sahara sur le campement d’Aklaz, tuant 12 civils de la communauté Idaksahak dont des vieillards et des jeunes, ce vendredi 27 avril, ces assaillants ont encore récidivé. En effet, ils ont opéré une incursion meurtrière dans le campement Awakassa, aujourd’hui. Ils ont froidement tué 31 personnes toujours de la communauté Idaksahak dont des vieillards et des jeunes. Quelques heures plus tard, des forces du MSA ont lancé une offensive contre les malfrats ayant commis ces lâches et odieux assassinats. Au moins 4 d’entre eux ont été abattus et les autres ont pris la fuite. De recherches sont en cours pour tenter de les retrouver. Le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) de Moussa Ag Acharatoumane a fermement condamné « ces crimes de masse perpétrés par ces criminels sanguinaires, sans foi ni loi contre des populations civiles IDAKSAHAK sans défense ». Le MSA a également lancé un appel pressant aux gouvernements du Mali, du Niger afin qu’une initiative sérieuse soit engagée, en vue de mettre immédiatement fin aux crimes abominables qui sont commis. De même qu’il a invité la division des droits de l'homme de la MINUSMA et les autres organisations de défense des droits de l'homme à mener des enquêtes pour situer les responsabilités. Tout en présentant ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes, le MSA a promis de tout mettre en œuvre pour mettre la main sur les criminels et les traduire devant la justice. S’agissant des menaces et autres intimidations auxquelles il fait l’objet de la part de ces malfrats, le MSA a indiqué qu’il ne cédera pas. Avant de réitérer sa volonté inébranlable de continuer son combat pour la paix et la sécurité dans les régions concernées Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here