Libre Opinion – Bamako : Pas de traces pour les révélations de Tiébilé

1
Artisan d’une utopique initiative tendant à fédérer les opposants au régime IBK vers une candidature unique lors des présidentielles de juillet prochain, Tiébilé Dramé vient de se fourrer dans une polémique à plusieurs inconnus. Car selon une fine enquête d’un journaliste de Jeune Afrique, le tout renvoie à un récit murement imaginé. A trois mois des élections présidentielles, Tiébilé Dramé qui s’investit pour une candidature unique de l’opposition, change de stratégie. Il a profité d’une visite très médiatisée du Chef de l’Etat, IBK à Ségou pour étaler une nouvelle fois, ce qui pourrait être le plus grand scandale du pouvoir en place. Seul problème : Ses allégations ne reposent sur rien pour paraître vraies. Face à des journalistes en début de la semaine, Tiébilé Dramé a fait état de pratiques mafieuses ayant entouré l’acquisition des avions de guerre au compte de l’Armée malienne. Et pour tenter de convaincre, l’opposant s’appuie sur des éléments dont les traces n’ont pas été trouvées : un rapport confidentiel qui aurait été édité par un cabinet privé dont le nom n’est pas cité, et un rapport du bureau du vérificateur général dont l’existence est niée par les agents de la structure. A y voir de près, Tiébilé Dramé qui, comme le référendum avorté, tente d’éviter un affrontement aux urnes avec IBK, vise une diabolisation du régime pour tout faire basculer avant les échéances de juillet 2018. Mis à part, c’est l’exposition même des outils relevant du ‘’secret défense’’ et l’évocation d’un rapport secret qui posent problème pour certains observateurs qui voient le moment mal choisi. A en croire certains analystes, les accusations de Tiébilé Dramé qui d’ailleurs ne reposent sur rien, « constitue une stratégie de déstabilisation de la chaine de commandement militaire de l’Armée sur le théâtre des opérations, et une manière d’informer l’ennemi sur l’état de l’arsenal de l’Armée »… De certains observateurs, le Mali est en guerre, est aussi à l’approche des présidentielles, à la croisée des chemins. Si les autorités ne parviennent pas réussir le rendez-vous électoral, le pire pourrait arriver. Chose pour laquelle, certains opposants militent juste puisqu’ils ont une véritable dent contre IBK et son gouvernement. Or l’esprit patriotique doit prendre le dessus surtout lorsqu’il s’agit des Forces Armées républicaines qui ne doivent pas être confondues dans des calculs politiciens. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here