Nouveau cahier de doléances de l’UNTM : Sur la table du gouvernement le 02 mai prochain

1
Les points du protocole d’accord signé entre le Gouvernement, le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) et l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) le 28 octobre 2014 en souffrance jusqu’à nos jours, tel était le menu de cette traditionnelle rencontre entre la Centrale syndicale et les journalistes à la veille des fêtes du 1er mai. Le mercredi prochain, un nouveau cahier de doléances de l’UNTM sera sur le bureau du Gouvernement. La tradition a été une fois encore respectée par le Secrétaire Général de l’UNTM, M. Yacouba Katilé. En effet, à la veille des fêtes du 1er mai, fête des travailleurs à travers le monde, le premier responsable de l’UNTM rencontre la presse pour le faire le point des revendications, de la situation sociale et politique quand cela l’exige. Ce système a été instauré depuis qu’il est à la tête de la plus grande centrale syndicale du Mali, UNTM. Pour cette année, il a animé le jeudi 26 avril 2018 un point de presse à la Bourse du Travail pour faire le point des différentes revendications en souffrances depuis 2014. Parmi lesquelles la situation des travailleurs compressés, le maintien de l’UMPP dans le porte-feuille de l’Etat, la finalisation de l’octroi des 10% aux travailleurs de la Sotelma, la délivrance des certificats individuels aux travailleurs et leur représentativité au Conseil d’Administration. Aux dires du Secrétaire général de l’UNTM, certaines revendications phares contenues dans ce protocole d’accord avaient été satisfaites de nos jours. Avec une amélioration des conditions de vie et de travail de leurs mandants. A cela, il faut ajouter l’augmentation de la valeur du point d’indice (diverses augmentations : 2015, 2016 et 2017) ; la diminution du taux de l’ITS à partir de juillet 2015 ; le relèvement du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG : 2015 et 2016) et aussi l’augmentation du taux des allocations familiales en juillet 2015. Cependant, l’arbre ne devrait pas cacher la forêt. Avec le coût exorbitant des produits de première nécessité, M. Yacouba Katilé a exigé plus d’amélioration. Car, après observations et analyses, des acquis demeurent toujours insuffisants pour réduire la précarité des travailleurs et des populations. Ainsi, il a été décidé par le Bureau Exécutif National d’élaborer un nouveau cahier de doléances qui prendra en compte certaines disparités de la Fonction publique. Et surtout au regard de la situation sécuritaire du pays dont des dispositions urgentes doivent être prises pour les camarades servant dans les zones de conflit. Ce cahier de doléances qui sera déposé le 02 mai 2018, comportera de nouveaux points surtout ceux relatifs à la révision de la grille indiciaire des fonctionnaires avec transposition de la valeur dans le privé et l’extension totale des points du cahier de doléances de 2014. Aussi, la situation de l’âge à la retraite sera abordée dans ce nouveau cahier. Vu le rôle prépondérant joué par l’UNTM pour l’instauration de la démocratie, le Secrétaire général de l’UNTM a informé les médias de la mise à disposition des potentiels candidats à la présidentielle du 29 juillet 2018 qui aspirent à gérer ce pays d’un Manifeste qui prend en compte les préoccupations des 18 millions de Maliens. Soucieux du respect strict des textes statutaires, le renouvellement des instances de base de l’UNTM a déjà commencé en vue du prochain congrès. Un congrès dont la date sera fixée par le prochain Conseil Central prévu en décembre prochain. Au regard de l’engouement autour de ce renouvellement, le premier responsable de la plus grande Centrale syndicale a appelé ses camarades de l’UNTM a beaucoup plus de sérénité et de compréhension. Avant de terminer, le Secrétaire Général de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali, M. Yacouba Katilé a invité tous les acteurs politiques (de la majorité et de l’opposition) à l’union sacrée et au dialogue pour la résolution de la crise politico-sécuritaire qui secoue le Mali depuis 2012. Youssouf Sangaré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here