Commémoration du 24è anniversaire du génocide rwandais : le président de la république rallume la flamme du souvenir à Bamako

2
Samedi 28 avril 2018 à l’Hôtel Laïco Amitié, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, était aux côtés de la communauté rwandaise au Mali pour apporter son soutien au peuple rwandais et à son président, Paul Kagame, à l’occasion de la cérémonie commémorative du 24è anniversaire du génocide de 1994. Cette année, la commémoration, qui a débuté le 7 avril 2018, durera 100 jours selon les organisateurs. Et cette période, appelée Kwibuka 24, qui signifie «souvenir» en kinyarwanda, a pour thème «Mémoire, Unité et Renouveau». On notait la présence de l’ambassadeur du Rwanda au Mali avec résidence à Dakar, Dr Mathias Harebamungu et du président de la communauté rwandaise au Mali, Dr John Nzungize. Le chef de l’Etat, qui avait été l’invité d’honneur à Kigali en 2013 de son homologue rwandais Paul Kagame pour prendre part aux cérémonies du 20ème anniversaire de la commémoration du génocide de 1994, a livré un témoignage éloquent devant la communauté rwandaise du Mali. «Ne pas être ici aujourd’hui eut été pour moi de l’ordre de l’impossible, tant ce peuple rwandais, ce peuple Tutsi nous sont proches. J’ai eu l’insigne honneur d’être convié à participer aux cérémonies commémoratives du 20ème anniversaire de la perpétration du génocide contre les Tutsi. A Kigali, par un concours de circonstances, je me suis trouvé dans l’après-midi seul chef d’Etat aux cotés de mon frère Paul Kagame, et quelle émotion était la mienne quand Paul m’a invité à aller allumer la flamme en sa compagnie devant tout le peuple de Kigali réuni. On ne peut pas souhaiter communion plus forte, émotion aussi dense; nous l’avons fait ensemble», a rappelé le président de la République. Le chef de l’Etat a poursuivi :«le sentiment d’urgence qui atteint toujours les coeurs sensibles et patriotiques. Je suis ici au nom de l’ensemble du peuple du Mali et au-delà tous les peuples africains quelque part, sans prétention, et de tous ces peuples épris de paix et pétris de valeurs humanistes, tous ceux-là qui souhaitent que ce qui s’est passé en 1994 reste dans le fond des abîmes de la mémoire sans oublier ces quelques fils qui sont partis mais dont nous sommes obligés de nous souvenir tour à tour». Pour Ibrahim Boubacar Keïta, «Ils ont beau faire, les négationnistes ont perdu». «Je crois qu’aujourd’hui Kigali est devenu ce rendez-vous de l’intelligence et de la science, de la parfaite organisation, et je convie tous les pays du monde d’être à la hauteur de Kigali en matière d’assainissement et de propreté», a ajouté le président IBK. Pour lui, le Rwanda a compris que l’Afrique doit triompher de l’horreur, quand elle réussit à le faire, devenir un bel exemple de dignité humaine debout, incarnée en elle-même aujourd’hui. «Le peuple rwandais sait ce qu’il veut, d’où il vient, où il souhaite aller désormais et ce qu’il souhaite ne plus jamais être, plus jamais dépendant de qui que ce soit, son destin entre ses mains, et des mains assurées avec une direction éclairée, intelligente, responsable, à l’autorité fine mais réelle. C’est pourquoi je pense que notre continent peut se réjouir de ce mandat continental que nous venons de confier à Paul Kagame pour notre honneur à tous. Auparavant, souvenons nous qu’il avait eu la charge de conduire la réflexion sur le renouvellement de nos pratiques, de nos méthodes, de nos façons de faire au niveau de l’Union Africaine», a indiqué Ibrahim Boubacar Keïta. Le président de la communauté rwandaise au Mali, Dr John Nzungize, a exprimé la gratitude de tous au gouvernement du Mali qui, selon lui, ne ménage aucun effort pour accompagner le peuple rwandais dans son exercice de commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi. L’ambassadeur de la République rwandaise au Mali, Dr Mathias Harebamungu, a profité de l’occasion pour adresser au président de la République les fraternelles salutations et remerciements du Président Paul Kagame. «Votre vive émotion n’est pas d’aujourd’hui. Lors de votre visite au mémorial du Génocide de Kigali à Gisozi en 2013, vous avez noté dans le livre d’or du mémorial «Plus jamais ça au Rwanda !», a-t-il rappelé. La cérémonie a été marquée, entre autres, par l’exécution des hymnes nationaux du Mali et du Rwanda, la minute de silence en mémoire des victimes du génocide, la présentation par des jeunes des 24 messages de la 24ème commémoration du génocide et l’allumage de la flamme du souvenir appelée en kinyarwanda «Urumuri Rutazima». L’événement a aussi enregistré la présence des membres du gouvernement, du ministre secrétaire général de la Présidence de la République, des membres du cabinet présidentiel, des représentants de l’Union africaine et du Système des Nations unies. (Source : Cellule de communication de la Présidence de la République)

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here