Accès à l’eau potable : DP WORLD Dakar soulage les population de Kandiaouba

35
C’est dans une ambiance festive qu’a eu lieu samedi dernier la cérémonie d’inauguration d’infrastructures de développement communautaire dans le village de Kandiaoura, commune rurale de Bendougouba dans le cercle de Kita. Les populations sont sorties massivement pour assister à la cérémonie qui s’est déroulée sous la présidence du 1er adjoint au préfet du cercle de Kita, Boubacar Safouné Diarra. Etaient également présents le 2è adjoint au maire de la commune rurale de Bendougouba, Salif Boubacar Tounkara, la représentante de la direction du DP World Dakar, Mme Khady Diaw, Mme Yacine Diop, le représentant SOS villages d’enfants Mali, Cheick Salim Kéita ainsi que des notabilités de la commune. En effet, SOS villages d’enfants, dans le cadre de sa mission de protection de l’enfance et de prévention de l’abandon d’enfants, à travers ses programmes de renforcement de la famille (PRF), entreprend de nombreux projets de lutte contre la pauvreté, la vulnérabilité et la marginalisation. C’est ainsi qu’elle a mis en place un projet intitulé «Assistance en eau, Hygiène, assainissement pour le bien-être des enfants et leurs familles» dans le village de Kandiaoura. Dans notre pays, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement reste aujourd’hui un grand défi surtout dans en milieu rural où les populations n’utilisent pas les latrines et passent beaucoup de temps à la recherche d’eau potable. De son côté, l’organisation DP World Dakar, dans le cadre de sa politique de développement durable et sa plateforme intitulée «Notre monde, notre future», s’est engagée à bâtir une société dynamique et résiliente en ayant une politique d’investissement communautaire stratégique. C’est ainsi que les 2 parties se sont retrouvées pour la réalisation d’un projet composé d’un système d’adduction d’eau potable sommaire (AES) équipé en système solaire, d’un château d’eau d’une capacité de 20.000 litres, 3 bornes fontaines, d’un périmètre maraîcher d’à peu près 1 hectare (alimenté par 4 bassins), 15 latrines modernes et de la réhabilitation de l’ancien forage en pompe manuelle à motricité humaine (PMH). Le coût du projet est estimé à 65 millions de Fcfa. Après la réalisation des infrastructures, la population a été formée durant 3 jours sur l’hygiène de l’eau, la technique de lavage des mains, l’utilisation et l’entretien des latrines, la durabilité et la redevabilité des ouvrages d’eau et d’assainissement. Le représentant de SOS villages d’enfants Mali, Cheick Salim Kéita, a remercié DP World Dakar qui n’a ménagé aucun effort afin que le rêve de la population devienne une réalité. Il a affirmé que ces réalisations auront un impact sur l’accessibilité de la communauté à l’eau potable en qualité et en quantité, le développement des activités génératrices de revenus (maraîchage), l’amélioration de l’hygiène dans le village, la préservation de l’environnement par la communauté. Le directeur commercial de DP World Dakar, Fulgence Codjo Deguenonvo, s’est réjoui de la réalisation de ces infrastructures. «C’est une grande fierté d’être là et voir que nous avons aujourd’hui la capacité de disposer de l’eau potable, d’espace maraîcher, voir des femmes qui avaient l’habitude de parcourir des kilomètres pour chercher de l’eau qui est aujourd’hui à portée de main, ceci est une action à saluer», a-t-il déclaré, avant de donner l’assurance que DP World Dakar s’engage totalement aux côtés des populations et du gouvernement pour porter haut le combat contre la pauvreté, contre les maladies. Le 2è adjoint au maire de la commune rurale de Bendougouba, Salif Boubacar Tounkara, a remercié les deux partenaires et les a assurés du bon usage et de l’entretien des infrastructures. Pour lui, le manque d’hygiène et d’assainissement constitue un facteur de risque important pour la santé des populations. «Il affecte plus particulièrement les populations pauvres, les familles vulnérables et dont plus de la moitié vit en milieu rural», a déclaré l’édile. Il a exhorté les partenaires au développement à poursuivre leurs actions au bénéfice d’autres villages. Amadou GUÉGUÉRÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here