Amélioration des conditions de vie des travailleurs : Environ 90 milliards de F CFA dépensés par l’Etat de 2013 à nos jours

5
Pour faire face aux multiples revendications salariales des travailleurs du secteur public, le gouvernement a injecté 89,4 milliards F CFA de 2013 à maintenant dans l’octroi de primes et indemnités de différentes natures. Dans son message à l’occasion de la célébration de la fête du travail 2018, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a mis l’accent sur les nombreux efforts fournis par le gouvernement pour améliorer les conditions de vie des travailleurs. Pour le président, contrairement à l’année écoulée, les festivités du 1er mai 2018 se déroulent dans un climat de relative paix sociale sur fond de dialogue entre les acteurs sociaux et le gouvernement et même au sein des entreprises privées. “Cela nous a permis, a-t-il poursuivi, de surmonter les tensions sociales consécutives aux revendications souvent légitimes des travailleurs et d’anticiper sur d’éventuelles crises. C’est le lieu de féliciter les acteurs de la vie de la nation pour leur patriotisme et d’encourager le gouvernement à demeurer vigilant en faisant de l’apaisement du climat social une mission de tous les instants. Je puis vous assurer que les autorités auront constamment une écoute attentive et bienveillante aux besoins d’amélioration des conditions de vie des travailleurs, et de tous les travailleurs”. Le président a rassuré les travailleurs que son régime est sensible aux difficultés auxquelles nos concitoyens sont confrontés. “Suivant mes instructions, le gouvernement va continuer à mener des actions qui concourent à améliorer de façon substantielle les conditions de travail et de vie de nos concitoyens. Je voudrais rappeler que depuis notre arrivée aux affaires publiques, l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents de l’Etat, mais aussi des sociétés et entreprises privées, est demeurée au cœur de nos préoccupations”. A en croire BK, rien qu’au niveau du secteur public, l’octroi de primes et indemnités de différentes natures s’élèvent à 89,4 milliards F CFA de 2013 à maintenant. Malgré les ressources limitées de l’Etat, IBK a déclaré qu’il reste extrêmement attentif à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, qui est une nécessité. C’est pourquoi il a invité les syndicats à privilégier la voie du dialogue social. Y. Doumbia Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here