CDTM et CMT en appellent à la réconciliation nationale et à la Solidarité syndicale

17
La Journée internationale du travail ou fête internationale des travailleurs a été commémorée hier dans le monde sur le thème : « Accès à l’emploi et l’éducation des jeunes». A cette occasion, la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM) et la Confédération malienne du travail (CMT) ont co-organisé un défilé, à Hamdallaye ACI 2000. Les deux centrales syndicales ont placé la fête du 1er mai sous le signe de la «réconciliation nationale et de la solidarité syndicale». Le défilé s’est déroulé en présence du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté et de sa collègue de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Walet Intallou. Etaient aussi présentes, la secrétaire générale de la CDTM, Mme Sidibé Dédéou Ousmane et sa collègue de la CMT, Mme Kamaté Kadiatou Touré. Les différentes corporations affiliées à ces deux centrales ont défilé et exhibé leur savoir-faire pour certaines. La secrétaire générale de la CMT a rappelé que la pression syndicale a permis, le 1er mai 1886, à des travailleurs américains d’obtenir la journée de travail de 8 heures. Le souvenir de cette journée, marquée par la mort des travailleurs, amena plus tard les Européens à instituer la fête internationale du travail sous l’impulsion de Jules Guesde, Lusa Luxembourg et bien d’autres activistes. Soutenant que l’éducation est le socle de l’avenir de toutes les nations, elle a souligné que celle-ci doit s’articuler sur l’adéquation formation-emploi, répondant à des besoins d’effectifs réels. Le ministre en charge de la Solidarité et de l’Action humanitaire a mis l’accent sur les acquis, notamment l’augmentation substantielle des salaires, des primes de fonction spéciale, du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), du taux des allocations familiales, la revalorisation des pensions et le relèvement du point d’indice. Il a ajouté que l’extension de la couverture sociale aux travailleurs du secteur informel, à travers l’assurance volontaire et celle des fonctionnaires, militaires et parlementaires, à travers la branche de prévention et réparation des accidents de travail et des maladies professionnelles, sont aussi des avancées. Tout cela exprime la bonne volonté du gouvernement à être à l’écoute de ses partenaires syndicalistes dans leur combat noble, a relevé le ministre Konaté. Sidi Y. WAGUÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here