Visite du Premier ministre au Sénégal : Entretien fructueux entre Soumeylou Boubèye Maïga et le président Macky Sall

25
Le chef du gouvernement était porteur d’un message du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, à son homologue sénégalais. Il a en a profité pour trouver une solution au blocage des camions maliens au port de Dakar Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, à la tête d’une forte délégation composée de ministres et d’hommes d’affaires, a transmis, lundi à Dakar, un message du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, à son homologue du Sénégal, Macky Sall. «Je suis bien satisfait de la visite qui s’inscrit dans le cadre d’une prise de contact avec l’ensemble de nos voisins. De ce point de vue là, la délégation et moi-même avons pu mesurer l’intérêt du Sénégal, comme de nos autres voisins, sur les évolutions que nous avons enregistrées ces derniers temps», a déclaré à la presse le chef du gouvernement, à sa sortie d’audience. En effet, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a chargé le Premier ministre de faire le point de la situation dans notre pays au président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). «Les chefs d’Etat sont rassurés du fait que le pays a accompli beaucoup de progrès dans le domaine de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Parce que la sécurité de nos pays est indissociable», a indiqué Soumeylou Boubèye Maïga, ajoutant qu’il en a profité pour donner au président Macky Sall «les informations les plus complètes sur les plans de la sécurité, du processus électoral et de la coopération bilatérale». Le Mali et le Sénégal entretiennent des rapports sans nuages, tant du point de vue commercial que diplomatique, et cela depuis très longtemps. Le Premier ministre Maïga et le chef de l’Etat sénégalais ont également fait le point du transport routier et ferroviaire. «Sur ces deux points là, le président Sall nous a donné l’assurance qu’il ferait prendre les dispositions nécessaires pour alléger les contraintes éventuelles», a relevé le chef du gouvernement. Il est utile, à ce niveau, de rappeler que les camions de nos opérateurs économiques étaient bloqués depuis quelques jours au niveau du port de Dakar, devenu la première destination depuis l’éclatement de la crise politique ivoirienne. La cause de ce blocage serait l’application du règlement n° 14/2005/CM/UEMOA du 16 décembre 2005, entré en vigueur le 1er février 2017, qui définit le poids total autorisé en charge, de charge à l’essieu et de gabarit des camions de transport de marchandises et d’hydrocarbures. La mise en œuvre de cette norme communautaire s’est avérée problématique pour des opérateurs d’un pays continental comme le nôtre. Nos opérateurs économiques justifient la surcharge des camions par la nécessité d’amoindrir les coûts de la manutention. Le chef du gouvernement a donc mis à profit sa visite pour débloquer momentanément cette situation qui aurait pu être préjudiciable aux consommateurs maliens à quelques jours du début du mois de Ramadan. Une solution durable devant être trouvée à ce problème crucial, le président Macky Sall a assuré de «son entière solidarité» et a promis de «faire en sorte que, non seulement la coopération de nos deux pays se renforce, mais aussi que les problèmes contingents que nous pouvons avoir, puissent être résolus». «Et à terme, avec son homologue Keïta, ils discuteront des perspectives en matière d’infrastructures, de développement et de fluidité des échanges entre nos deux pays», a annoncé le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Signalons qu’à son arrivée à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor, le chef du gouvernement avait été accueilli par son homologue sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne. Plusieurs ministres faisaient partie de la délégation : Moulaye Ahmed Boubacar (Transports et Désenclavement), Mohamed El Moctar (Réconciliation nationale et Cohésion nationale), Amadou Koïta (Jeunesse et Construction citoyenne), Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo (Culture). Le président du Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR), Youssouf Traoré, celui du Conseil malien des chargeurs, Ousmane Babalaye Dao et le PDG du Groupe Toguna Agro Industries, Seydou Nantoumé, étaient également du voyage. Envoyé spécial Cheick M. TRAORÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here