Visite présidentielle à Ségou : IBK accueilli avec faste dans la Cité des balanzans

2
Le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keïta a effectué une visite de 72 heures (du 24 au 26 avril 2018) dans la région de Ségou pour l’inauguration des plusieurs infrastructures. Ce fut donc sans surprise que les populations de Ségou ont mis les petits plats dans les grands pour réserver un accueil digne de son rang au président de la République. Rato Moto Accueilli en grande pompe par les populations de Ségou à son arrivée le jeudi 24 avril 2018, le Président de la République a procédé à l’inauguration de l’échangeur de la ville et de ses voies d’accès. Ces infrastructures ont été financées par la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad) à hauteur de 16% et le budget national pour 84%, pour un coût global de 23.263.790.200 FCFA. Sur la route de Ségou, le convoi du président de la République aura fait plusieurs escales, notamment à Fana, Markakoungo et Konobougou. Une manière pour les populations riveraines de manifester leur joie au Président de la République qui est porteur de projets pour la région. Pour les Ségoviens, la réalisation de ces infrastructures est l’une des promesses tenues par Ibrahim Boubacar Keïta. La mobilisation ne pouvait être qu’exceptionnelle à son arrivée dans la capitale des balanzans, nonobstant le soleil de plomb. L’ambiance était bon enfant. Au nom des populations, Nouhoun Diarra, Maire de la commune urbaine de Ségou, a exprimé toute sa reconnaissance au Président Keïta pour la réalisation des routes dans la ville. « Ce jour est nous (Ségoviens d’ici et d’ailleurs) le plus mémorable ; il est sensationnel. Car il consacre l’inauguration de 10 kilomètres de voiries, de l’échangeur, une infrastructure modèle qui se passe de tout commentaire. Merci monsieur le Président d’avoir dressé un joyau aussi beau. Un joyau qui intègre déjà notre répertoire de fierté et qui constitue pour nous l’illustration la plus éloquente de votre ferme engagement pour le Mali d’abord et le bonheur des Maliens », a-t-il exprimé. Quant au ministre de l’Equipement et des Infrastructures, Traoré Seynabou Diop, elle dira que le coût des travaux d’aménagement en 2X2 voies de la section de route Ségou-San sur 7 km se chiffre à 9,406 milliards de FCFA. « Tout au long des travaux, 1.250 emplois directs ont été créés, sans compter les nombreux emplois indirects comme la restauration et le petit commerce », a-t-elle indiqué. Avant de mettre en garde les autorités locales et les usagers contre les cas d’incivisme pouvant porter atteinte aux ouvrages «Ségou mérite amplement cet échangeur» Visiblement ému, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a déclaré que Ségou mérite amplement cet échangeur. Selon lui, cet ouvrage n’est que le début d’une série à travers le pays. «Nous sommes ici aujourd’hui pour l’inauguration du précieux échangeur de Ségou, premier d’une série à travers le pays, et pourquoi pas d’un autre à venir, ici même, à l’entrée de Ségou. L’échangeur a également pour but de préserver les vies humaines, s’est exclamé IBK, donc qu’un bon usage en soit fait. Merci à toutes, merci à tous, Ségou, Inch’allah, nous reviendrons », a déclaré Ibrahim Boubacar Keïta. Avant de magnifier le mérite de l’armée à qui il a promis de faire son mieux par sa montée en puissance. «Notre outil de défense prenait du galon jour après à jour et qu’en attestent notamment les commandes de nouveaux équipements, dont des détecteurs de mines», a-t-il confié lors de son intervention nourrie d’ovations. Partant, Ibrahim Boubacar Keïta a souhaité que l’échangeur soit entretenu au mieux par les populations. «L’échangeur dont nous allons couper le ruban inaugural dans quelques instants soit considéré comme un outil fragile. Dès lors, que chacune des Ségoviennes, chacun des Ségoviens fasse son devoir d’en prendre le plus grand soin. Que n’importe quoi n’y soit pas fait…», a-t-exprimé. IBK a procédé à la décoration de 12 responsables d’entreprises et de bureaux d’études, avant de couper le ruban symbolique de l’ouvrage. A Sissoko =========================== IBK A MARKALA : La Cité ouvrière reconnaissante au chef de l’Etat La date du jeudi 26 avril 2018 restera longtemps gravée dans les annales de l’histoire de Markala, tant la mobilisation fut exceptionnelle. Il s’agit de la visite du Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, dans cette localité située à 35 km de la ville de Ségou. Ibrahim Boubacar Keïta a procédé à l’inauguration de la route qui relie les quartiers Diameranbougou et Kirango, d’une longueur de 3km et d’une et d’une largeur de 15 mètres avant de visiter les installations du barrage de Markala dont il a financé la réhabilitation. Les autorités politiques et administratives, les troupes folkloriques du terroir, les femmes, et les jeunes des partis politiques de la mouvance présidentielle, quant à eux, brandissaient leurs pancartes. L’on peut dire que le pari a donc été gagné sur le plan de la mobilisation. Il a procédé, le jeudi 26 avril 2018, à l’inauguration de la route Kirango-Diamerabougou. Les travaux d’aménagement de la voie RN33-Kirango ont été financés à hauteur de 916 710 000 Fcfa par le Budget Spécial d’Investissement (BSI) en 2016 et 388 727 688 Fcfa du Budget de l’Autorité routière. Selon Moulaye Ahmed Boubacar, ministre des Transports et du Désenclavement, Diameranbougou et Kirango sont devenus des quartiers modernes désenclavés et viables à tout moment avec la sécurité nécessaire. « Cette route qui fera le bonheur des populations de la belle localité de Markala, a été construite par l’entreprise ECGF, sous le contrôle technique du bureau de contrôle BETI, sur une durée de quinze mois comme convenue », s’est-il réjoui. Avant d’inviter les usagers de Markala à la courtoisie et au respect des règles élémentaires de la sécurité routière, dont le code de la route. « La route ne recouvre toute son importance que si les usagers l’utilisent en respectant les règles de la circulation routière. Aussi, j’exhorte l’ensemble des populations de Markala et particulièrement les jeunes à porter les casques et la ceinture de sécurité lorsqu’ils utilisent les moyens de locomotion », a déclaré Moulaye Ahmed Boubacar. Après avoir coupé le ruban symbolique de la route, le président de la République s’est rendu au barrage de Markala pour constater de visu la rénovation de cette importante infrastructure hydraulique qui constitue la pièce maitresse des aménagements hydro-agricoles de l’Office du Niger. Il a été érigé en 1934. En amont, le plan d’eau de 5,5 mètres au-dessus du niveau de l’étiage et permet ainsi de dériver les eaux du fleuve vers les périmètres aménagés en rive gauche. Grace au fond spécial mis à la disposition de l’Office du Niger par le président de la République, le barrage de Markala a été rénové. Les travaux d’installation de système de vidéosurveillance, correction des affouillements et protection en enrochement du guide-eau aval de la rive au gauche ont été menés. A cela, il convient d’ajouter les travaux de protections électriques du Barrage de Markala, les travaux d’éclairage électrique au niveau du barrage de Markala et de ses ouvrages annexes, les travaux de réhabilitation de chaussée du pont-barrage, les travaux de réhabilitation des postes de garde de l’escadron, etc. Le visiteur du jour était visiblement satisfait de la réhabilitation du barrage. Il a rencontré les forces vives de Markala pour s’enquérir de leurs préoccupations. A Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here