Fête des travailleurs : la CMT et la CDTM ont organisé un défilé

4
A l’instar des autres pays du monde, le Mali a célébré le 1er mai 2018 la journée mondiale des travailleurs. Pour la circonstance, deux grandes organisations syndicales du Mali à savoir : la confédération malienne du travail (CMT) et la centrale démocratique des travailleurs Maliens (CDTM) ont organisé un défilé des travailleurs à l’ACI 2000. Beaucoup de membres de gouvernement dont Hamadoun Konaté ministre de la solidarité et de l’action humanitaire, Mme Nina Wallet , ministre de l’artisanat et du tourisme, le secrétaire générale représentant du ministre de la fonction publique ; les secrétaires générales des deux centrales syndicales : Mme Kamaté Kadiatou Touré , CMT et Mme Sidibé Dede Ousmane, CDTM. Il faut rappeler que la célébration du 1er mai est partie de la grande mobilisation des femmes à Chicago en 1887 pour défendre le droit des travailleurs et réduire leur temps de travail à huit heures par jour. Ce mouvement de braves hommes et de femmes, après des luttes ardentes et de nombreuses victimes, a obtenu un issu favorable aux revendications. Depuis cette date, le monde entier ne manque pas l’occasion pour non seulement rendre hommage aux braves victimes, mais aussi de faire le bilan des avancées et donner des perspectives pour une amélioration continue de leur condition de vie et de travail. Cette année au Mali, la CMT et le CDTM placent cette journée sous le signe de la solidarité syndicale mais aussi une occasion de réunir les deux organisations autour d’un seul événement qui est d’habitude célébré séparément. Pour Bakary MaridjeNiaré, maire adjoint de commune IV, a exprimé toute sa joie pour la tenue de ces festivités dans sa commune. Il a précisé que cette fête est pour tous les travailleurs Maliens. Pour sa part, Mme KamatéKadiatou Touré, secrétaire générale de la CMT, a rendu hommage à tous les travailleurs décédés .Elle a précisé que certains d’entre eux s’étaient sacrifiés pour la cause des travailleurs. Ses propos étaient en grande partie orientés sur l’éducation. Elle a profité de l’occasion pour remercier le gouvernement de l’effort considérable qu’il mène à travers l’organisation des tables rondes et des assises sur l’éducation. Mme Kamaté invite les autorités à s’investir encore plus pour freiner la perte de nos valeurs humaines à l’école et de bannir la violence dans les espaces scolaires et universitaires. Elle a terminé ses propos en formulant des vœux ardents pour l’organisation des élections prochaines dans un climat de paix et de civisme. Quant au Ministre de la solidarité et de l’action Humanitaire, M. Hamadoun Konaté a précisé que le 1er mai est l’occasion de faire le bilan des actions pour mieux tracer l’avenir du travail et des travailleurs. Il a remercié tous les acteurs qui fournissent quotidiennement de grands efforts pour que les travailleurs puissent vivre noblement de leur travail. Il rassure que gouvernement, dans sa politique, est sur de grands chantiers pour satisfaire encore mieux les travailleurs. Il dit avoir pris part du cri de cœur lancé par la secrétaire générale sur l’éducation mais, invite chacun à jouer son rôle. « Quand on parle de l’éducation, c’est la responsabilité de tout le monde qui est engagée, pas seulement du gouvernement », a-t-il martelé. Enfin, le ministre Konaté appelle à la paix sociale et à l’unité nationale pour que les élections à venir se fassent dans un climat de paix et de cohésion sociale. C’est le défilé des centaines de travailleurs de toutes les couches professionnelles du Mali qui a mis fin à ces festivités de commémoration du 1er mai. En première ligne du défilé Mme KamatéKadiatou Touré et sa Camarade Sidibé Dedeou Ousmane, toutes respectivement secrétaires générales de la CMT et du CDTM, ont donné le rythme du défilé. Les participants ont montré au grand public à travers des expositions, des sketches, des Chorégraphies et des démonstrations de toutes les difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement dans l’exercice de leur travail. De par ce défilé, le public et les autorités se sont rendu compte du grand soutien invisible qu’ont la CMT et le CDTM. Issa Djiguiba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here