Grève de 48heures du 3 au 4 mai des commerçants détaillants : Le SYNACODEM et la CAGCDM se désolidarisent

30
Il s’agit pour le Collectif des Regroupement et Associations des commerçants détaillants du Mali de paralyser tous les secteurs du commerce sur le territoire national pour une durée de 48 heures. Les responsables du SYNACODEM et la CAGDCM, disent n’être aucunement associées ni de près ni de loin au préavis de grève de 48 heures déposé par le Collectif des regroupement et associations des commerçants détaillants du Mali. Pour clarifier leur position par rapport à cette démarche de certaines associations, les responsables de la Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali (CAGDCM) et le Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM), dirigés respectivement par Harber Maiga et Cheick Oumar Sacko, ont animée le lundi 30 avril dernier, à la Chambre de commerce et d’Industrie du Mali (CCIM), une conférence de presse. Deux points essentiels étaient à l’ordre du jour de cette rencontre entre les responsables de deux organisations faitières des détaillants du Mali et les hommes de médias. Le premier portait sur le Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC), approuvé par le Conseil des ministres du 16 aout 2017, pour un montant de plus de 5 milliards de FCFA repartis sur la période 2018-2020. Le lancement de ce projet est prévu pour bientôt sous la présidence de SEM Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République. A travers cette conférence de presse, les responsables de la CAGDCM et du SYNACODEM, voulaient ainsi informer, sensibiliser et inviter les commerçants détaillants à l’échelle nationale à une mobilisation lors dudit lancement dont la date sera bientôt communiquée. Le deuxième point concernait le préavis de grève déposé par le Collectif des regroupements et associations des détaillants pour la période allant du 03 au 04 mai 2018 inclus. Les motifs invoqués pour cette grève sont, entre autres, la baisse des frais de dédouanement ; la baisse du taux d’impôt de 3% ; la facilitation des visas chinois ; la concurrence déloyale des chinois et indiens ; la révision des textes sur l’élection du président de la CCIM ; l’affectation des bâtiments administratifs sis au marché aux déguerpis et autres commerçants du Marché rose et l’élaboration d’un cahier de charge avant la construction du marché rose. A cet effet, les responsables du SYNACODEM et de la CAGDCM, ont tenu à préciser et informer l’opinion nationale et internationale que leurs organisations, n’ont aucunement été associées, ni de près ni de loin au dit préavis de grève. C’est dans ce cadre, dans un communiqué conjoint mis à la disposition des journalistes, les responsables du SYNACODEM et la CAGDCM, au nom de leurs membres, réaffirment leur attachement à l’unité du secteur privé, au dialogue, à la concertation et au partenariat légendaire entre les faitières et les pouvoirs publics pour résoudre toutes les préoccupations du secteur et préserver les acquis. En conséquence, ils invitent leurs membres et sympathisants à vaguer normalement à leurs affaires les 03 et 04 mai 2018 pour préserver la sérénité et la quiétude de nos laborieuses populations en ce moment précis où notre cher pays traverse des passes difficiles de son histoire multi séculaire. AMTouré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here